Europe: fébrilité avant les minutes du FOMC.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes manifestent une certaine fébrilité, alors que la question de la politique monétaire de la Fed domine les esprits à quelques heures de la publication des minutes de la dernière réunion du FOMC.

'L'attention sera d'autant plus forte que des responsables de la politique monétaire ont tenu des propos suggérant une hausse de taux directeurs dès juin', estime Wells Fargo Advisors.

'Il y a clairement une volonté concertée des membres du FOMC pour 'ancrer' les anticipations d'une hausse prochaine des taux directeurs', souligne en effet Aurel BGC.

Le bureau d'études pointe des propos de Dennis Lockhart (Fed d'Atlanta) qui continue de supposer qu'il y aurait deux à trois hausses des taux cette année, et de John Williams (Fed de San Francisco), qui a jugé que cela 'semble raisonnable'.

'La volatilité s'est accrue sur toutes les classes d'actifs, mettant en évidence un changement structurel vers un environnement de forte volatilité', préviennent en outre les équipes de SG.

A Francfort où le DAX grignote 0,1%, Deutsche Börse gagne 0,6% après avoir indiqué que la concrétisation de l'OPA en titres qu'il va mener sur London Stock Exchange (+0,3%) devrait intervenir en juillet.

Le FTSE de Londres recule de 0,4%, avec notamment un retrait de 1,9% de Burberry, sanctionné par les perspectives prudentes dessinées par le groupe de luxe à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels.

En revanche, IAG - la maison-mère de British Airways et d'Iberia - grimpe de 2,4%, soutenu par des propos positifs de Credit Suisse, tandis que le brasseur SAB Miller (+0,2%) surnage après des résultats un peu meilleurs que prévu.

A Paris où le CAC40 prend 0,5%, STMicro bondit de 5,8% à la veille d'une réunion investisseurs, tandis que le réassureur Scor chute au contraire de 4,4% à cause d'une note défavorable de Jefferies.

L'AEX d'Amsterdam grappille 0,1%, avec notamment une stabilité de TNT Express alors que son rachat par son concurrent FedEx a été déclaré inconditionnel, après son OPA réussie.

Le Bel20 de Bruxelles cède 0,1%, l'indice pâtissant par exemple des reculs des chimistes Solvay (-1%) et Umicore (-1,1%) ainsi que de la société à portefeuille GBL (-1,3%).

Le PSI de Lisbonne gagne enfin 0,2%, dans le sillage de la banque BPI (+3,3%) de l'opérateur télécoms NOS (+3%) et du distributeur Jeronimo Martins (+1,1%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant