Europe: embellie confirmée après les indicateurs américains.

le
0

(CercleFinance.com) - Les places européennes retrouvent des couleurs ce jeudi, sur fond de rachats à bon compte et avec le redressement des matières premières. De bons indicateurs américains ont renforcé leur bonne tenue à l'approche de la clôture.

Peu avant 17h, le Dax et le BEL 20 (Bruxelles) gagnent tous deux 0,9%, tandis que l'Ibex 35 (Madrid) et l'AEX (Amsterdam) s'adjugent environ 1,5%. Le CAC 40, le SMI (Zürich) et le Footsie 100 engrangent, eux, respectivement 1, 1,1 et 1,6%, alors que le PSI 20 (Lisbonne) grimpent de 1,9%. Enfin, le Footsie MIB (Milan) avance plus modestement de 0,6%.

'Les indices européens ont marqué le pas hier, mais Wall Street, qui a terminé dans le vert, a préféré retenir les bons chiffres d'activité dans les services et mettre de côté la psychologie des marchés', rappelait ce matin Barclays Bourse, qui se demande cependant si 'la goutte d'eau du 'Brexit' peut ou non se transformer en raz de marée à l'échelle planétaire'.

'Etant donné la faiblesse de la croissance mondiale, la question peut se poser, mais la réponse des économistes est sans appel, la récession ne sera pas au rendez-vous pour les économies développées, hors Royaume-Uni', a souligné le gérant.

Sur le front des indicateurs, la production industrielle allemande, pénalisée par les biens d'équipement, a reculé de 1,3% en mai par rapport à avril, après avoir progressé de 0,5% le mois précédent (chiffre révisé de +0,8%), a fait savoir l'office fédéral statistique.

Outre-Atlantique, le cabinet de services aux entreprises ADP a comptabilisé 172.000 créations de postes dans ce secteur le mois dernier, soit 20.000 de plus que prévu par le consensus. Le chiffre du mois de mai a quant à lui été révisé de 5.000 à la baisse à 168.000.

Le Département américain du Travail a quant à lui recensé 254.000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage au titre de la semaine close le 2 juillet, après 270.000 la semaine précédente (chiffre révisé de 268.000). Ce chiffre est bien meilleur que ce que prévoyait le consensus, qui tablait sur une stabilité par rapport à la semaine précédente.

Sur le marché des changes, l'euro s'effrite d'un peu moins de 0,2% face au dollar à 1,1076, tandis que le baril de Brent rebondit de 1% à 49,3 dollars.

Concernant les valeurs, Roche (+0,9%) reste bien orienté à Zürich alors que des rumeurs circulent concernant un intérêt pour la 'biotech' américaine BioMarin Pharma, dont la valeur boursière dépasse actuellement les 13 milliards de dollars.

Toujours dans la métropole helvète, Barry Callebaut (+4,1%) est à la noce après avoir fait état ce matin d'une progression de 7,8% de ses revenus sur les 3 premiers trimestres à environ 5 milliards d'euros (+11,4% en monnaies locales), pour des volumes en croissance de 4,2%.

A Amsterdam, Altice (-0,9%) étudierait de son côté la cession de SFR Belgique, une opération qui pourrait lui rapporter jusqu'à 500 millions d'euros, soit 10 fois environ l'excédent brut d'exploitation de la filiale belge.

A Londres, le titre Marks & Spencer s'est retourné et avance maintenant de 2,2% en dépit de la publication d'un recul des ventes trimestrielles supérieur aux attentes.

Enfin, à Paris, Danone prend 2,6% dans le sillage de l'annonce de l'acquisition du groupe américain WhiteWave pour un montant de 56,25 dollars américains par action. L'opération représente une valeur d'entreprise totale d'environ 12,5 milliards de dollars, incluant la dette et certains autres passifs de WhiteWave.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant