Europe: des rachats à bon compte avant la réunion du FOMC.

le
0

(CercleFinance.com) - En net repli au cours des 2 dernières séances, les places européennes retrouvent des couleurs ce mercredi sur fond de rachats à bon compte, en attendant la réunion du comité de politique monétaire de la Fed. Sauf énorme surprise, ce dernier ne devrait pas annoncer de relèvement immédiat des taux directeurs de l'institution.

Vers 12h15, le BEL 20 (Bruxelles), le Footsie 100 et le Dax engrangent respectivement 0,9, 1 et 1,1%. Le CAC 40 et le Footsie MIB (Milan) avancent, eux, de 1,4 et 1,5%, tandis que l'Ibex 35 (Madrid) grimpe de 2%. Enfin, le PSI 20 (Lisbonne) et le SMI (Zürich) s'adjugent tous deux environ 1,2%.

Préoccupés par la menace d'un Brexit, les investisseurs espèrent que la Réserve fédérale américaine se montrera conciliante ce soir à l'issue de la réunion de son comité de politique monétaire.

'Un simple effet d'annonce de la présidente de la Fed pourrait enrayer la spirale baissière du moment', estiment les stratèges de Barclays Bourse.

Du côté des indicateurs, le marché doit prendre connaissance tout à l'heure de l'indice Empire State de la Fed de New York au titre du mois en cours, ainsi que des prix à la production et de la production industrielle en mai.

En attendant, Eurostat a fait état d'un excédent commercial de 27,5 milliards d'euros dans la zone euro en première estimation au titre du mois d'avril. Le consensus était moins confiant, tablant sur 26 milliards d'euros environ.

Sur le marché des changes, l'euro reprend un peu moins de 0,2% face au dollar à 1,1223, alors que le baril de brut léger américain (WTI) lâche 1,1% autour de 48 dollars.

Enfin, concernant les valeurs, Siemens (+1,8%) surperforme le Dax sur fond de rumeurs concernant l'imminence d'un accord avec Gamesa. Selon les termes dudit accord, le géant industriel allemand transfèrerait ses actifs dans l'éolien offshore au fabricant espagnol d'éoliennes. En contrepartie, Siemens détiendrait une participation de 60% dans la nouvelle entité.

A Paris, Zodiac Aerospace a de son côté le vent dans le dos. Le titre bondit en effet de 10,4% et signe de loin la meilleure performance du SBF 120 au lendemain de l'annonce d'une hausse de 5,9% de son chiffre d'affaires à 3,84 milliards d'euros pour les 9 premiers mois de son exercice fiscal 2015/2016 (+0,4% à périmètre et taux de change constants) et du maintien de ses perspectives annuelles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant