Europe: début de semaine morose après Jackson Hole.

le
0

(CercleFinance.com) - A part Londres -fermée pour le 'Summer Bank Holiday'- les Bourses européennes comme Francfort (-0,4% sur le DAX) commencent la semaine dans une certaine morosité, les opérateurs tirant un bilan contrasté du symposium de Jackson Hole.

'Les marchés n'ont gagné qu'une visibilité limitée concernant l'évolution future des taux d'intérêt', juge Angus Nicholson, analyste de marché chez IG, à l'issue de cette réunion.

Les opérateurs avaient initialement bien accueilli le discours de Janet Yellen, après qu'elle ait souligné que 'les décisions (sur les taux) dépendent toujours de la confirmation par les données économiques des prévisions établies par le comité'.

Ce discours a néanmoins été suivi d'une intervention de Stanley Fischer, le vice-président de la Réserve fédérale, pour rappeler qu'une hausse de taux est possible dès septembre.

'Un passage à l'action en septembre semble exclu, mais pourrait intervenir d'ici la fin de l'année, notamment si les chiffres de l'économie américaine continuent de s'améliorer', juge Lee Ferridge, directeur de la stratégie multi-actifs de State Street Global Markets.

Les investisseurs devraient donc se montrer fort attentifs aux statistiques américaines des prochains jours, en particulier au rapport mensuel sur l'emploi, vendredi.

Pour l'heure, ils ont pris connaissance ce lundi d'une hausse de 0,4% des revenus des ménages en juillet, et d'une progression de 0,3% de leurs dépenses, deux chiffres conformes aux anticipations des économistes.

De ce côté-ci de l'Atlantique, sont notamment prévus les indices du sentiment économique de la commission européenne, les chiffres du chômage en Allemagne et dans la zone euro, ainsi que les indices PMI manufacturiers de Markit.

A Paris où le CAC40 s'affaisse de 0,5%, Alstom s'illustre avec un gain de 3,4% grâce à un contrat historique de 1,8 milliard de dollars pour la fourniture de 28 trains à grande vitesse pour la ligne TGV entre Boston et Washington.

L'AEX d'Amsterdam perd 0,3% sous le poids notamment du sidérurgiste ArcelorMittal (-2,4%), tandis que seules quelques valeurs comme le spécialiste de la lithographie ASML (+0,5%) surnagent dans le vert.

Le Bel20 de Bruxelles recule aussi de 0,3%, plombé entre autres par le géant énergétique Engie, le chimiste Solvay (-1% chacun) et surtout le métallurgiste Bekaert (-2,3%).

Le PSI de Lisbonne cède 0,3%, seuls le groupe de BTP Mota Engil (+1,3%), le distributeur Jeronimo Martins (+0,2%) et l'opérateur NOS (+0,4%) grappillant un peu de terrain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant