Europe: début de semaine en léger retrait.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens commencent la semaine en léger retrait, sur fond de la publication par Markit d'un indice PMI flash composite pour la zone euro en repli de 53 en avril à 52,9 en mai, un plus bas de 16 mois.

Le rythme de l'expansion se renforce en Allemagne et en France, mais l'impact de ce renforcement est atténué par un nouveau ralentissement de l'expansion à un plus bas de 17 mois dans le reste de la région.

'Au vu des indicateurs prospectifs, un ralentissement de la croissance semble plus probable qu'un renforcement de celle-ci', juge Chris Williamson, chief economist à Markit.

Ce dernier pointe pourtant les nombreuses mesures de relance très agressives de la BCE, un taux de change favorable et l'impact positif de la baisse des prix sur les consommateurs.

D'autres données retiendront l'attention des investisseurs cette semaine, comme les indices ZEW et Ifo en Allemagne, ainsi que de nouvelles estimations de croissance économique au Royaume Uni et aux Etats-Unis.

En attendant, 'il existe plusieurs courants contradictoires sur les marchés financiers, mais le message à retenir est que la Fed considère que les choses vont bien', estime-t-on chez IG. 'A l'heure actuelle, le marché semble à l'aise avec le principe d'une remontée des taux'.

Ryanair prend 0,2% à Londres et surperforme la tendance (-0,1% sur le FTSE), après la publication par la compagnie irlandaise à bas coûts d'un résultat net en hausse de 43% au titre de son exercice clos fin mars.

A Francfort où le DAX cède 0,1%, Bayer trébuche de 2,6% à la suite de la présentation des termes de son offre sur Monsanto, termes qui valorisent le groupe américain d'agrochimie à quelque 62 milliards de dollars.

Le CAC40 parisien recule de 0,3%, alourdi par un retrait de 0,8% de son poids-lourd pétrolier Total, alors que le baril de brut léger américain recule de 1% à moins de 48 dollars.

Le Bel20 gagne 0,3% emmené entre autres par Ageas (+1,9%) qui a soumis, à la cour d'appel d'Amsterdam, une demande de force exécutoire pour l'accord de règlement transactionnel du 14 mars 2016 sur le dossier Fortis.

L'AEX perd 0,2% à Amsterdam, tiré notamment par l'opérateur télécoms Altice (+1,5%) et l'assureur NN Group (+1%), alors que le sidérurgiste ArcelorMittal perd 2,2%.

Le PSI de Lisbonne recule quant à lui de 0,3%, grevé notamment par le groupe postal CTT (-3,2%), le conglomérat Sonae Capital (-1,5%) et la banque BCP (-0,6%).

Le SMI de Zurich gagne enfin 0,5%, malgré un recul de 2,6% de Richemont sur fond de dégradation de recommandations par plusieurs bureaux d'études, au vu les résultats publiés vendredi par le groupe de luxe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant