Europe de l'énergie : les industriels veulent du concret

le
0
Les grands groupes vont présenter leurs propositions aux députés européens ce mardi à Strasbourg, afin de relancer une Europe de l'énergie qu'ils jugent en panne.

Les présidents des grands groupes énergétiques européens ne relâchent pas la pression. Ils sont ce mardi à Strasbourg devant les députés européens pour présenter leurs propositions qui visent à relancer l'Europe de l'énergie. Une Europe qu'ils jugent en panne à la lumière du manque d'investissements mais aussi de l'écart entre les prix de gros et les factures des particuliers qui s'envolent dans certains pays. Sans parler des centrales électriques qui ont été fermées ou mises sous cocon parce qu'elles n'étaient pas rentables.

Au printemps, juste avant le Conseil de l'énergie à Bruxelles, les dirigeants de GDF Suez, de l'allemand E.ON, de l'italien Enel ou encore du suédois Vattenfall avaient averti de l'urgence d'agir. Parmi les propositions qu'ils soumettront ce mardi, il y a la nécessité de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant