Europe: dans le rouge après des données US contrastées.

le
0

(CercleFinance.com) - La plupart des marchés actions européens évoluent en territoire négatif après une véritable cascade d'indicateurs en provenance des Etats-Unis...

Vers 16h20, et alors que Wall Street est dans le vert, le BEL 20 (Bruxelles) et le Footsie 100 avancent de respectivement 0,2 et 0,3%. Le Dax, le SMI (Zürich) et l'Ibex 35 (Madrid) cèdent pour leur part 0,2%, tandis que le CAC 40 et le Footsie MIB (Milan) abandonnent 0,3 et 0,7%. Enfin, à Amsterdam, l'AEX est stable.

Du côté des indicateurs, grande affaire de cette séance, Eurostat a confirmé son estimation préliminaire d'un taux d'inflation annuel de la zone euro à 0,2% en août 2016, stable par rapport à juillet.

Outre-Atlantique, les ventes au détail ont diminué de 0,3% le mois dernier, alors que les économistes n'attendaient en moyenne qu'un repli de 0,1%. Cette baisse plus forte que prévu intervient toutefois après une hausse de 0,1% en juillet, mois pour lequel une stabilité avait été annoncée initialement.

L'indice des prix à la production (PPI) a quant à lui stagné le mois dernier, alors que le consensus tablait en moyenne sur une augmentation de 0,1%

L'activité manufacturière dans la région de Philadelphie est par ailleurs restée en zone d'expansion ce mois-ci et a notablement progressé en séquentiel, à en croire la Réserve fédérale de Philadelphie dont l'indice s'est établi à +12,8, contre +2 en août. Il ressort bien au-dessus de l'estimation moyenne des économistes, lesquels tablaient sur un indice en retrait à 0.

L'indice Empire State est en revanche resté en territoire négatif en septembre. Il a en effet été mesuré à -2 points ce mois-ci, après -4,2 points en août. Ce chiffre constitue une déception dans la mesure où le consensus attendait un indice de 0.

Enfin, la production industrielle des Etats-Unis a baissé de 0,4% au mois d'août, là où le consensus n'anticipait qu'une diminution de 0,2%. Cette contraction 2 fois plus forte que prévu intervient après une progression de 0,6%, chiffre révisé par rapport à une estimation initiale qui était de 0,7%.

Sur le marché des changes, l'euro est actuellement en retrait de 0,2% environ face au dollar à 1,1231, tandis que le baril de Brent rebondit de 0,8% à 46,2 dollars.

Du côté des valeurs, la vague réformiste insufflée par l'élection du nouveau président d'Argentine, Mauricio Macri, en décembre dernier, semble continuer de porter ses fruits.

Siemens a en effet signé un accord avec l'Etat argentin 'en vue d'intensifier la coopération' et de doubler son CA dans le pays avant 2020. Le titre avance de 2,1% environ à Francfort et domine maintenant le Dax.

A Zürich, l'action Barry Callebaut engrange pour sa part 3,5%. Le chocolatier suisse entend acquérir les installations de production de chocolat de Mondelez situées à Halle (Belgique) et de les intégrer à son réseau.

A Paris, Korian lâche a contrario 6%, soit la plus mauvaise performance du SBF 120. Les investisseurs semblent dubitatifs devant la présentation ce matin du plan stratégique 2021 du spécialiste du Bien Vieillir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant