Europe: consolidation des indices actions.

le
0

(CercleFinance.com) - L'heure est aux prises de bénéfices au sein des Bourses continentales, à l'image de Francfort (-0,6% sur le DAX), au lendemain d'une séance dopée par les espoirs d'une politique monétaire américaine toujours accommodante à court terme.

'L'hésitation de la Fed à remonter ses taux permet aussi de maintenir une pression sur la BCE pour continuer à adopter une politique monétaire ultra accommodante', rappelait-on ce matin chez Barclays Bourse.

'Les données parues cette nuit se sont montrées mitigées', pointait néanmoins Tony Cross, analyste de marché chez Trustnet Direct, qui notait ainsi une nouvelle révision en baisse des prévisions de croissance de la Banque Mondiale.

En Asie, les indices actions chinois se sont contractés avec un excédent commercial de la Chine inférieur aux attentes, alors que Tokyo a progressé grâce à une révision en hausse de la croissance japonaise à +0,5% au premier trimestre.

Le FTSE de Londres grappille 0,2% sur fond d'une production industrielle du Royaume Uni qui a bondi de 2% en avril 2016. Dans le seul secteur manufacturier, la production a progressé de 2,3%, sa plus forte hausse depuis juillet 2012.

Au sein de l'indice londonien, on notera les bonnes performances des distributeurs Marks & Spencer (+1,6%), grâce à une note favorable de Morgan Stanley, et Sainsbury (+1,2%) après un point d'activité moins mauvais que prévu.

A Paris où le CAC40 recule de 0,9%, Ingenico décroche de 5,1% alors que son concurrent américain Verifone a publié mardi soir des performances trimestrielles décevantes et lancé un avertissement sur ses résultats annuels.

L'AEX d'Amsterdam perd 0,2%, malgré le soutien de Shell et de SBM Offshore (+2% chacun), dans le sillage d'un cours du pétrole WTI qui dépasse les 51 dollars le baril.

La vigueur de l'or noir semble aussi profiter au groupe énergétique Engie (+1,9%) qui figure ainsi dans le haut du Bel 20 de Bruxelles (-0,6%), devant le laboratoire UCB (+1%).

Le PSI de Lisbonne perd 0,3%, le soutien de la valeur pétrolière Galp Energia (+1,6%) ne suffisant pas à compenser les retraits d'autre poids lourds comme la banque BCP (-3,9%).

A Zurich où le SMI recule de 0,9%, Roche lâche 1,4% malgré l'approbation dans l'Union européenne d'Avastin, en combinaison avec le Tarceva, pour le traitement d'un type spécifique de cancer du poumon à un stade avancé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant