Europe: confiance des Bourses dans l'attente de la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes manifestent leur confiance à l'approche de la conclusion de la réunion de politique monétaire de la Fed (FOMC). 'Aucune action n'est attendue, mais un signal positif pourrait être envoyé', indique à ce sujet un économiste d'Oddo.

En attendant ce rendez-vous, les opérateurs peuvent saluer un renforcement du plan de soutien économique du gouvernent de Shinzo Abe, une nouvelle de bonne augure avant la réunion de la Banque du Japon en fin de semaine.

Aux Etats-Unis, les résultats solides dévoilés par Apple éclipsent la contraction de 4% des commandes de biens durables en juin (là où les économistes ne prévoyaient qu'un repli bien plus mesuré, de l'ordre de 1%).

De ce côté de l'Atlantique, la croissance du PIB du Royaume Uni a été estimée à 0,6% pour le deuxième trimestre 2016, s'accélérant ainsi par rapport au taux de 0,4% affiché pour les trois premiers mois de l'année.

Le FTSE de Londres progresse de 0,6%, tirée notamment par le groupe de santé GSK (+2%) qui a resserré à la hausse sa fourchette cible de croissance du BPA annuel.

Le DAX de Francfort gagne 0,7% avec le soutien notamment de Bayer (+1,2%) après la publication de ses semestriels, alors que celles de BASF (-2,3%) et surtout Deutsche Bank (-2,5%) déçoivent les opérateurs.

Le CAC40 parisien avance de 1,1%, entrainé en particulier par l'accueil chaleureux réservé aux résultats de Groupe PSA (+7,7%), de LVMH (+7,2%) et d'Airbus (+5%). Hors CAC40, ceux d'Ingenico se trouvent par contre lourdement sanctionnés (-10%).

L'AEX d'Amsterdam se replie de 0,1%, bien que tiré à la hausse par ArcelorMittal (+3,5%) à deux jours des semestriels du sidérurgiste, ainsi que par l'assureur Aegon (+2,9%) et le groupe parapétrolier SBM Offshore (+2,7%).

Le Bel20 de Bruxelles cède aussi 0,1%, malgré le soutien entre autres de la banque KBC (+2,1%) alors que le brasseur AB InBev (-1,8%) fait figure de lanterne rouge.

Le PSI de Lisbonne progresse de 0,5%, emmené en particulier par le groupe de télécommunications NOS (+5,4%), alors que le titre de la banque BCP lâche 6,1%.

Le FTSE Mib de Milan prend 1,3%, malgré un repli de 0,7% de Fiat Chrysler Automobiles qui a pourtant battu le consensus au deuxième trimestre et relevé ses objectifs annuels.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant