Europe: confiance accrue des intervenants dans le 'remain'.

le
0

(CercleFinance.com) - La perspective d'un maintien probable de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne dope une nouvelle fois les principales places du Vieux Continent ce jeudi...

Vers 11h30, les Bourses européennes sont littéralement galvanisées et les investisseurs, confortés par un tout dernier sondage, semblent à présent convaincus que la Grande-Bretagne restera dans l'UE. Si le Footsie MIB (Milan) et le SMI (Zürich) ne gagnent 'que' 0,5 et 0,7%, le Footsie 100, l'Ibex 35 (Madrid) et le PSI 20 (Lisbonne) grimpent tous les trois de 1,4%. Le BEL 20 (Bruxelles), l'AEX (Amsterdam) le Dax et le CAC 40 engrangent quant à eux respectivement 1,7, 1,8, 1,9 et 2,1%.

'L'optimisme semble globalement gagner les places financières, à en croire la bonne tenue des indices asiatiques cette nuit et la vigueur de la livre sterling', observent les équipes de XTB France, qui soulignent par ailleurs que 'les sondages diffusés ces dernières heures confirment une légère avance du camp du 'Bremain''.

'Les rumeurs qui vont inévitablement circuler vont parasiter le marché? c'est certainement le pire moment de l'année pour avoir des positions ouvertes', estime pour sa part Saxo Banque.

Sur le marché des changes, l'euro avance de 0,5% face au dollar à 1,139, tandis que le baril de Brent progresse de 1,1% à 50,4 dollars.

Sur le front des indicateurs, la croissance de l'activité de la zone euro a légèrement ralenti en juin à en croire l'indice PMI flash composite de Markit, qui s'est replié de 0,3 point en rythme séquentiel à 52,8, affichant son plus bas niveau depuis janvier 2015. Pour autant, ce tassement n'a aucun impact sur la tendance et les 3 indicateurs américains du jour (chiffres hebdomadaires du chômage, ventes de logements neufs et indicateur avancé du Conference Board au titre du mois écoulé) devraient eux aussi passer plutôt inaperçu.

Enfin, concernant les valeurs, le titre Banco Popolare est stable à Milan, alors que la banque italienne a levé un milliard d'euros à l'issue d'un appel au marché en vue de sa fusion prochaine avec BP di Milano (BPM), une opération qui doit accoucher du troisième établissement bancaire transalpin en termes de taille d'actifs et d'un groupe regroupant quelque 2.500 agences.

A Londres, Tesco engrange de son côté 2,5% et surperforme ainsi le Footsie 100 à la suite du point d'activité du premier trimestre comptable, marqué par une croissance des ventes en données comparables de 0,9%, tirée par une progression de 3% à l'international.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant