Europe: Bourses prudentes avant une semaine riche.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes commencent dans la morosité une semaine riche en données macroéconomiques et qui pourrait être marquée par l'incertitude avant la présidentielle américaine.

Milan lâche 1,4%, Paris 1%, Zurich, Amsterdam, Madrid et Lisbonne 0,8%, Londres et Bruxelles perdent 0,7%, Francfort 0,5%, tandis que Wall Street reste globalement stable.

Selon des estimations rapides pour la zone euro, le taux d'inflation annuel est estimé à 0,5% en octobre, contre 0,4% en septembre, et le PIB s'est accru de 0,3% au troisième trimestre.

'Nous doutons que ceci soit suffisant pour convaincre la BCE de ralentir le rythme de ses rachats d'actifs', juge Capital Economics, qui attend toujours une prolongation de six mois du programme au rythme actuel, jusqu'en septembre 2017, lors de la réunion de décembre.

Outre Atlantique, les revenus des ménages américains ont augmenté de 0,3% le mois dernier, une hausse légèrement inférieure à la prévision moyenne des économistes (+0,4%), mais leurs dépenses ont dans le même temps crû -comme prévu- de 0,5%.

L'expansion de l'activité manufacturière dans la région de Chicago a décéléré fortement sur le mois qui s'achève, d'après l'indice PMI local qui est passé de 54,2 en septembre à 50,6 en octobre, là où le consensus visait un maintien vers 54.

Parmi les autres rendez-vous de la semaine, figureront notamment les indices d'activité PMI et ISM, la réunion du FOMC ainsi que le rapport mensuel sur l'emploi américain, qui pourrait être particulièrement surveillé avant l'élection présidentielle du 8 novembre.

A ce sujet, les derniers rebondissements dans l'affaire des courriels d'Hillary Clinton semblent réduire son avance dans les sondages sur son concurrent Donald Trump, entrainant un regain d'incertitude électorale qui n'est pas du goût des investisseurs.

Du côté des valeurs, la semaine sera dominée par les résultats des géants pétroliers BP et Shell, ainsi que de banques telles que Credit Suisse, ING, Société Générale ou Commerzbank.

Pour l'heure, BP perd 1,6% à Londres et Shell recule de 1,5% à Amsterdam, après que les membres de l'OPEP n'aient pas réussi à se mettre d'accord sur les modalités d'application de l'accord de réduction de la production qui avait été trouvé à Alger.

WPP grimpe de 3,9% à Londres, entouré à la suite du point d'activité du géant de la communication, d'où ressort une progression de 2,8% des ventes nettes au troisième trimestre, légèrement supérieure au consensus qui était de 2,7%.

Gemalto lâche encore 4,7% à Amsterdam, pénalisé par des réactions d'analystes à l'avertissement sur résultats que le spécialiste de la sécurité numérique avait lancé vendredi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant