Europe: Bourses inquiétées par Wall Street.

le
0

(CercleFinance.com) - Inquiétées par le lourd décrochage de Wall Street vendredi (-1,3% sur le Dow Jones, -3,2% sur le Nasdaq), les Bourses européennes commencent dans la semaine dans la déprime, comme le montrent le FTSE de Londres (-1,9%) et surtout le DAX de Francfort (-3,5%).

'Les chiffres de l'emploi américain, publiés vendredi, entretiennent la confusion sur la poursuite de la remontée des taux aux Etats-Unis', rappelle un gérant de Barclays Bourse, mettant toutefois en avant la hausse significative du salaire horaire.

Il y voit en effet 'de quoi relancer les spéculations sur une poursuite de la remontée des taux directeurs dès la prochaine réunion de la Fed les 15 et 16 mars, alors que nombre d'investisseurs tablent sur un statu quo en raison des résultats d'entreprises mitigés'.

La politique monétaire américaine domine d'autant plus les esprits que la présidente de la Fed Janet Yellen sera auditionnée par la commission financière de la Chambre des représentants, mercredi, puis par celle du Sénat le lendemain.

Si aucune donnée notable n'est prévue ce lundi, le calendrier de statistiques sera chargé en fin de semaine, avec par exemple les ventes de détail aux Etats-Unis jeudi, puis les chiffres de la croissance dans la zone euro et en Allemagne, vendredi.

Nombre de grandes entreprises vont en outre publier leurs résultats annuels dans les jours à venir, comme Coca-Cola, Disney et Cisco aux Etats-Unis, ou encore Total, Rio Tinto, Nokia et ThyssenKrupp de ce côté de l'Atlantique.

En attendant, grevé notamment par Safran (-6%) et Airbus (-4,6%), le CAC40 parisien dévisse de 2,3% alors que la Banque de France a indiqué prévoir une croissance de 0,4% du PIB français au premier trimestre 2016.

L'indice AEX abandonne quant à lui 2,5% à Amsterdam, avec notamment des chutes de 6,2% pour l'opérateur télécoms Altice et de 4,1% pour le sidérurgiste ArcelorMittal.

A Bruxelles, les plus forts dégagements du Bel20 (-2,2%) sont subis par le conglomérat Ackermans & van Haaren, l'opérateur Telenet et le laboratoire UCB (plus de -3% chacun).

Enfin, le PSI20 de Lisbonne ne recule 'que' de 1,8%, aidé par des progressions pour la compagnie pétro-gazière Galp Energia (+0,7%) et le groupe de BTP Mota Engil (+2,1%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant