Europe: Bourses guère enthousiasmées par Mario Draghi.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens évoluent généralement proches de leurs équilibres, les opérateurs restant manifestement sur leur faim après les propos attentistes de Mario Draghi à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs.

La BCE a en effet laissé ses taux directeurs inchangés, comme s'y attendaient la plupart des économistes, et s'est gardé d'annoncer de nouvelles mesures de soutien à ce stade.

'Après le référendum sur l'appartenance du Royaume Uni à l'UE, nous estimons que les marchés financiers de la zone euro ont su faire face au pic d'incertitude et de volatilité avec une résilience encourageante', a déclaré Mario Draghi.

Le président de la BCE a ajouté que dans les prochains mois, l'institution francfortoise 'sera en meilleure position pour réévaluer les conditions macroéconomiques sous-jacentes'.

'Si nécessaire pour atteindre ses objectifs, le conseil des gouverneurs agira en utilisant tous les instruments disponibles au sein de son mandat', a-t-il néanmoins précisé.

Les marchés ne se montrent guère réactifs à des données américaines contrastées cet après-midi : les indicateurs avancés du Conference Board et les ventes de logements anciens ont battu les attentes, mais l'indice Philly Fed est retombé contre toute attente en terrain négatif.

Le FTSE de Londres perd 0,3%, alourdi notamment par easyJet (-5,7%) après que la compagnie aérienne à bas coûts ait indiqué ne pas être en mesure de fournir des prévisions sur la fin de l'année, à l'occasion de son point du troisième trimestre comptable.

De même, Lufthansa chute de 6% après un avertissement sur résultats, le transporteur aérien faisant ainsi clairement figure de lanterne rouge sur le DAX de Francfort (+0,1%).

A Paris où le CAC40 cède 0,2%, les investisseurs saluent les publications du groupe de communication Publicis (+3,9%) et du groupe de prise en charge de la dépendance Korian (+8%), mais pas celle de l'éditeur de logiciels Dassault Systèmes (-2,7%).

Le Bel20 de Bruxelles cède 0,1% avec toutefois un gain de 0,1% du distributeur alimentaire Delhaize à la suite de son point d'activité semestriel et surtout une hausse de 0,5% du géant de la bière AB InBev après le feu vert américain à sa fusion avec SABMiller.

A Amsterdam où l'AEX stagne, la foncière Unibail-Rodamco grappille 0,1% au lendemain de ses comptes semestriels, alors que le géant des biens de consommation courante Unilever cède 0,2% sur fond de résultats en ligne avec les attentes.

Le PSI de Lisbonne progresse de 0,2%, avec les soutiens de la banque BCP (+4,6%), ainsi que des groupes de télécommunications PHarol (+2,8%) et NOS (+2,6%).

Roche recule de 1,1% à Zurich, après que le groupe de santé ait dévoilé un BPA ajusté en hausse de 5,2% à taux de change constants au titre des six premiers mois de l'année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant