Europe: Bourses en retrait malgré un indice PMI solide.

le
0

(CercleFinance.com) - Malgré un indice PMI manufacturier solide dans la zone euro, les Bourses européennes s'inscrivent en retrait ce mercredi, alors que la politique américaine reste au premier rang des préoccupations des investisseurs.

Madrid et Milan reculent ainsi de 1,3%, Amsterdam de 1,2%, Bruxelles perd 1%, Francfort 0,9%, Paris et Lisbonne 0,8%, tandis que Londres cède 0,4% et Zurich 0,3%. A New York la veille, le Dow Jones a lâché 0,6% et le Nasdaq 0,7%.

'Les investisseurs continuent de digérer les derniers sondages mettant Donald Trump devant dans la course à la Maison Blanche, et une certaine anxiété prévaut avant la conclusion de la réunion de politique monétaire de la Fed ce soir', indique-t-on chez ADS Securities.

Avant l'issue de cette réunion qui devrait très probablement déboucher sur un statu quo, les marchés prendront connaissance cet après-midi de l'enquête ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis, puis des stocks hebdomadaires de pétrole.

De ce côté de l'Atlantique, l'indice PMI final Markit pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone s'est redressé de 52,6 en septembre à 53,5. Il a donc dépassé sa dernière estimation flash (53,3) et affiché son plus haut niveau depuis 33 mois en octobre.

'Sur le front des prix, les tensions inflationnistes montrent de nouveaux signes de renforcement dans le secteur manufacturier de l'Eurozone', note par ailleurs Rob Dobson, senior economist à IHS Markit.

Selon des données corrigées de variations saisonnières, le nombre de demandeurs d'emploi en Allemagne a baissé de 14.000 à 2.662.000 en octobre. Le taux de chômage correspondant s'est ainsi contracté de 0,1 point à 6,0%.

Du côté des valeurs, Lufthansa grappille 0,3% et résiste donc à Francfort, aidé par des comptes du troisième trimestre satisfaisants avec une forte hausse du bénéfice net du transporteur aérien à 1,42 milliard d'euros.

A Amsterdam, NN Group perd 0,9% alors que l'établissement financier a 'reconfirmé son intention de lancer une OPA sur la totalité des actions de Delta Lloyd (-0,8%)', malgré des 'échanges limités' entre les deux groupes.

bpost recule de 0,4% à Bruxelles après que le groupe postal ait confirmé que la possibilité d'une approche amicale de PostNL est à l'étude en interne, après la fuite involontaire d'un document de travail.

A Paris, Renault abandonne 1,9% et Peugeot 2,8%, sur fond d'un marché français des voitures particulières neuves qui ne s'est inscrit en hausse que de 0,5% le mois dernier en comparaison annuelle, d'après le CCFA.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant