Europe: Bourses en retrait au lendemain du FOMC.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image de Londres (-1,3% sur le FTSE), les Bourses européennes perdent du terrain au lendemain de la réunion du FOMC (comité de politique monétaire de la Fed) qui a laissé la porte ouverte à une hausse de taux en milieu d'année.

'L'autorité centrale a maintenu ses taux directeurs inchangés, mais indiqué qu'elle restait ouverte à un relèvement des taux en juin si l'économie s'améliorait modérément', résument les équipes de Wells Fargo.

'Les membres du FOMC observent que le marché du travail continue à se renforcer et que les revenus réels des ménages croissent sur un rythme solide, des éléments militants pour un ralentissement seulement ponctuel', pointe d'ailleurs Aurel BGC.

'La première estimation du PIB américain sur le premier trimestre 2016 cet après-midi, pourrait donner une indication sur les prochaines interventions monétaires de la Réserve Fédérale', estime-t-on chez Barclays Bourse.

Outre cette estimation avancée de la croissance économique, les investisseurs prendront connaissance des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis.

En attendant, on notera que le sentiment économique s'est amélioré légèrement en avril, au vu des indices ESI de la Commission européenne, tandis que le nombre de chômeurs a reculé de 16.000 en Allemagne, à un peu plus de 2,7 millions.

Le DAX de Francfort recule de 1,4%, malgré une progression de 2,1% de Deutsche Bank après l'annonce par la banque d'une dégradation moins forte que prévu de ses trimestriels.

Parmi les publications sur le CAC40 parisien (-1,5%), les investisseurs sanctionnent lourdement celle d'Airbus (-6%) et dans une moindre mesure celles de Saint-Gobain (-2,3%) et de Technip (-1,1%).

L'AEX d'Amsterdam perd 1,3%, plombé notamment par le groupe de télécommunications Altice et par le géant des biens de consommation courante Unilever (-2,8%).

Le Bel20 de Bruxelles cède aussi 1,3%, avec Telenet (-7%) dans le rôle de lanterne rouge après que l'opérateur télécoms ait essuyé une perte nette sur les trois premiers mois de 2016.

Enfin, le PSI de Lisbonne ne cède que 0,7%, aidé par un gain de 4,3% de la banque BCP alors que le distributeur Jeronimo Martins et le groupe de BTP Mota Engil perdent 2% chacun.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant