Europe: Bourses dans l'expectative de Mario Draghi.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens n'évoluent guère, les investisseurs évitant de prendre position à l'approche de la conclusion tant attendue de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE et de la conférence de presse de Mario Draghi à Francfort.

Madrid gagne 0,4%, Francfort grappille 0,2% et Paris 0,1%, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne stagnent, Londres et Milan cèdent 0,1% et Zurich, 0,4%. A New York la veille, le Dow Jones a avancé de 0,2%.

'Il est difficile de voir la BCE ajouter à sa politique d'assouplissement quantitatif qui avait été étendue en mars dernier, en même temps qu'une baisse de 10 points de base son taux d'intérêt de la facilité de dépôt', juge-t-on chez FxPro.

LA BCE devrait donc annoncer un 'statu quo', mais les déclarations de son président Mario Draghi seront particulièrement scrutées après l'apparition de récentes rumeurs évoquant un durcissement de sa politique via une réduction des rachats d'actifs.

'L'inflation reste le problème central pour la BCE. Elle n'est pas assez élevée pour envisager de normaliser la politique monétaire, mais elle n'est pas non plus assez basse pour justifier un grand assouplissement additionnel', rappellent les équipes d'Oddo.

Aux Etats-Unis, seront publiées cet après-midi les inscriptions aux allocations chômage et l'indice de la Fed de Philadelphie, puis les indicateurs avancés du Conference Board et les ventes de logements anciens.

Dans l'actualité des valeurs, Lufthansa bondit de 7,2% à Francfort à la faveur d'un relèvement inattendu de son objectif de bénéfice annuel, préalablement aux comptes trimestriels détaillés de la compagnie aérienne le 2 novembre prochain.

Sur le SMI de Zurich, les opérateurs ne manifestent guère d'enthousiasme face aux chiffres d'affaires à neufs mois dévoilés par le groupe de santé Roche (-0,3%) et par le géant agroalimentaire Nestlé (-0,8%).

Sur le CAC40 parisien, ils saluent le point d'activité du groupe de vins et spiritueux Pernod-Ricard (+2%) et celui du fabricant de pneumatiques Michelin (+0,9%), mais sanctionnent celui du groupe de communication Publicis (-5,7%).

Glencore recule de 1,7% à Londres, après que le géant des matières premières ait conclu un accord de cession de sa filiale ferroviaire australienne GRail contre l'équivalent de 875 millions de dollars américains environ.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant