Europe : 7 millions d'emplois manquent à l'appel

le
6

Depuis quatre ans, l'emploi stagne en Union Européenne. Les emplois détruits par la crise n'ont toujours pas été recréés.
Depuis quatre ans, l'emploi stagne en Union Européenne. Les emplois détruits par la crise n'ont toujours pas été recréés.

Depuis la crise de 2008, près de 7 millions d'emplois n'ont toujours pas été recréés dans l'Union Européenne. Ce chiffre, qui représente environ 3% de l'emploi, cache de profondes divergences entre les pays.

Toujours pas de miracle pour l'emploi en Europe. Les derniers chiffres communiqués par Eurostat font état de 224 millions emplois actuellement occupés en Union Européenne. Un chiffre en légère amélioration face au premier trimestre, mais qui reste toujours éloigné du pic de 231 millions d'emplois atteint juste avant le déclenchement de la crise financière en 2008.

Trajectoires inégales

Surtout, les pays du Vieux continent suivent des trajectoires très différentes. Le pays le plus touché par la contraction de l'emploi reste toujours la Grèce, où un peu plus de 20% des emplois ont été supprimés depuis 6 ans. Pas de miracle non plus en Espagne, en Irlande, au Portugal mais aussi en Lettonie, où l'emploi s'est contracté de plus de 10% sur la même période.

Inversement, d'autres pays semblent s'être remis de la crise en dépassant leur ancien record. L'Allemagne appartient bien sûr à ce groupe, mais est dépassée par le Luxembourg qui arrive à 17% d'emplois supplémentaires créés en 6 ans. Etonnamment, certains pays d'Europe de l'Est font également partie de ce second groupe. Ainsi la Hongrie et la Roumanie s'en sortent mieux que la moyenne avec davantage de créations que de destructions d'emplois sur la période.

Léger rebond au T2 2014

La situation s'est légèrement améliorée au second trimestre selon Eurostat, qui faisait état d'une croissance de l'emploi de 0,3% en Union européenne par rapport au T1 2014 et de 0,7% en glissement annuel. La France est quant à elle stable avec un niveau d'emploi inchangé entre le T1 et le T2. Pour rappel, le taux d'emploi n'est pas l'inverse exact du taux de chômage, qui s'est quant à lui révélé en légère baisse de 0,3% au mois d'août pour l'Hexagone.

X.B.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6827458 le mercredi 8 oct 2014 à 16:30

    @domsko Quel outre -mer?

  • SuRaCtA le mercredi 8 oct 2014 à 16:01

    Vous noterez que la Belgique qui n'a pas eu de gouvernement actif (juste un exécutif charge d'expédier les affaires courantes) pendant plus de 500 jours fait partie des bon élèves de l'Europe sur çette période, preuve que la stabilité législative est une vertus et surtout que nos gouvernants ne dont que des marionnettes médiatiques sans capacité à agir de façon efficace, et dont la politique des rustines est une catastrophe...

  • Math0606 le mercredi 8 oct 2014 à 15:58

    Je ne comprends pas comment on en arrive là sur le Luxembourg quand on voit que les chiffres du chômage ne cessent de monter, au plus haut depuis plus de 10 ans à presque 8%...

  • domsko le mercredi 8 oct 2014 à 15:58

    Cher amis, les Outre-mer sont comptabilisés dans stat? je ne les vois pas sur la carte !

  • idoine37 le mercredi 8 oct 2014 à 15:56

    quand on pense au nombre d'emplois non pourvus en France??? L'état providence pousse au crime : dolce far niente!!!!

  • nestotor le mercredi 8 oct 2014 à 15:47

    Ils manquent a la pelle. C'est ben vrai ça comme qui dirait la mere denis.