Europe : 315 milliards d'euros en trois ans pour relancer la croissance

le
10
Europe : 315 milliards d'euros en trois ans pour relancer la croissance
Europe : 315 milliards d'euros en trois ans pour relancer la croissance

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a annoncé ce mercredi un plan destiné à mobiliser 315 milliards d'euros pour des investissements en Europe au cours des trois prochaines années afin de relancer la croissance et de «remettre l'Europe au travail».

Ce plan aux mécanismes complexes, qui ne devrait pas plomber la dette des pays membres, a pour objectif de créer un million d'emplois. Il «sera opérationnel en 2015» et «reconduit pour la période de 2018 à 2020», a précisé le président de la Commission européenne, ajoutant que «c'est le plus gros effort récent entrepris par l'Europe pour l'investissement. Pour chaque euro mis dans ce programme, on va générer 15 euros pour la recherche et développement ou les infrastructures» dans le domaine énergétique, numérique et dans les transports.

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement français, a affirmé que «la France accueille favorablement le plan Juncker». Lors des questions à l'Assemblée, le ministre des Finances Michel Sapin a salué « une bonne nouvelle pour l'Europe et pour la France.(...) Il n'y aucune raison de bouder notre plaisir. C'est un plan d'investissement tourné vers les secteurs d'avenir (...), c'est une bonne base qu'il faut améliorer.»  De même la chancelière allemande Angela Merkel a affirmé «soutenir sur le principe» le plan de la Commission.

L'Europe en panne d'investissement. Au deuxième trimestre 2014, les investissements en Europe étaient inférieurs de 15% par rapport au même trimestre de 2007, avant la crise, soit une baisse de 430 milliards d'euros. Autre constat : si les liquidités existent, surtout avec des taux d'intérêts bas, elles n'arrivent pas à financer l'économie réelle assez rapidement ou avec efficacité. Selon Jean-Claude Juncker, cette situation nuit fortement à la «compétitivité». Une partie du dispositif, soit 75 milliards d'euros, doit être consacrée aux PME et aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.