EuropaCorp profite de sa santé financière recouvrée

le
0
Le studio de Luc Besson, fort de 150 millions d'euros de fonds propres, accélère son développement dans l'exploitation de salles et les films à gros budget.

Après deux ans de tempête, EuropaCorp sort la tête de l'eau et annonce des développements tous azimuts. Le studio profite d'abord d'une situation financière restaurée. Il y a un peu plus d'une semaine, son directeur général Christophe Lambert, qui tient désormais les rênes de la société, annonçait un résultat net de 20 millions d'euros après un simple timide équilibre l'année précédente. De plus l'augmentation de capital d'EuropaCorp lancée en février dernier pour 23,2 millions d'euros a été un succès «puisque sursouscrite de 147 % par le marché».

«Nos fonds propres ont augmenté de 48 %, soit 49 millions supplémentaires. Ces derniers s'établissent désormais à 151 millions d'euros», compte Christophe Lambert qui rappelle qu'«EuropaCorp a la caractéristique de ne pas être endetté.» Une situation qui, a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant