EuropaCorp en négociations pour céder ses multiplex

le
0
EUROPACORP VEUT ARRÊTER L'EXPLOITATION DE COMPLEXES DE CINÉMA
EUROPACORP VEUT ARRÊTER L'EXPLOITATION DE COMPLEXES DE CINÉMA

PARIS (Reuters) - EuropaCorp a annoncé vendredi être entré en négociations exclusives avec l'exploitant de salles de cinéma Gaumont-Pathé en vue de lui céder son activité de multiplex, signant l'arrêt de cette tentative de diversification.

Le studio de cinéma fondé par Luc Besson a décidé en 2011 de se lancer dans l'exploitation de complexes de cinéma, ce qui s'est concrétisé en 2013 par l'ouverture d'un premier complexe dans le centre commercial d'Aéroville en région parisienne, suivi d'un autre projet, toujours en cours de développement, à Marseille.

EuropaCorp, dont le cours de Bourse est vulnérable face à la volatilité de son activité historique de production et distribution de cinéma, ambitionnait alors de réduire le profil de risque de ses métiers en augmentant la part des revenus récurrents.

"Aujourd’hui, EuropaCorp souhaite se recentrer sur ses activités cœur de métier que sont la production et la distribution de films et de séries dans le monde", explique la société dans un communiqué.

Les modalités du projet de transaction n'ont pas été communiqués.

Sur le dernier exercice 2015-2016, les EuropaCorp cinémas ont généré un chiffre d'affaires en forte hausse à 7,5 millions d'euros, représentant 5,1% du revenu global. Mais l'activité est pour l'instant déficitaire à hauteur de 2,2 millions d'euros.

EuropaCorp a par ailleurs annoncé jeudi l'entrée à son capital de FF Motion Invest, filiale de Fundamental Films, un producteur de films basé à Shanghai, qui devrait devenir son deuxième actionnaire derrière Front Line, la société de Luc Besson.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant