Europacorp bondit en Bourse en raison du retour à l'équilibre

le
0

PARIS (Reuters) - L'action Europacorp a bondi vendredi à la Bourse de Paris, le marché saluant le retour à l'équilibre de la société de production et de distribution d'oeuvres cinématographiques, créée par Luc Besson, qui recueille les premiers fruits de sa stratégie de diversification.

A 16h30, le titre s'adjugeait 22,28% à 2,25 euros, ce qui en faisait de loin la plus forte progression de l'indice CAC Mid & Small, qui prenait 3%. Il se traitait dans de gros volumes, près de 11 fois son volume moyen quotidien des trois derniers mois.

Cette flambée du cours de Bourse d'Europacorp contraste avec ses tendances négatives passées. Entre un plus haut atteint fin juillet 2009 et le 28 juin 2012, le titre a perdu 79% de sa valeur, tandis que le SBF 120 cédait 5,8%.

Le groupe, après deux exercices de lourdes pertes, a affiché jeudi soir un profit net annuel part du groupe de 0,1 million d'euros et un résultat opérationnel de 6,8 millions, sur un chiffre d'affaires cependant en recul de 6% à 168,3 millions.

Son ratio dette nette/fonds propres a été ramené à 0,50 contre 0,73 à fin mars 2011.

"Nous avons retrouvé la dimension très vertueuse de notre modèle économique, puisque l'international va représenter 50% du chiffre d'affaire de cette année", a déclaré Christophe Lambert, directeur général d'EuropaCorp, en présentant ces résultats à la presse.

L'activité a été soutenue notamment par le succès du film "Colombiana" sur le marché nord-américain.

S'agissant de ses perspectives, Europacorp mise notamment sur "Taken 2". Christophe Lambert a aussi dit souhaiter développer une activité dans les multiplexes, avec un projet à Roissy et un autre à Marseille, qui seraient en partie financés par l'augmentation de capital annoncée le 30 novembre et qui reste en projet.

"L'exercice en cours devrait voir l'activité progresser compte tenu d'un line-up cinéma fourni, avec notamment la sortie de Taken 2 début octobre, de L'homme qui rit (avec Gérard Depardieu) (...) et de la livraison de plusieurs séries TV dont la saison 2 de XIII pour Canal+ et No limit pour TF1", estime Gilbert Dupont dans une note.

François Charlottin, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant