EURONEXT va faire appel de la sanction de l'AMF dans le dossier du trading à haute fréquence

le
0

(AOF) - Euronext a annoncé avoir pris note de la décision rendue par la Commission des Sanctions de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et de la sanction pécuniaire, qui s’élève à cinq millions d’euros. La bourse paneuropéenne estime cette décision « particulièrement contestable, totalement disproportionnée et complètement anachronique ». Elle conteste avoir manqué à ses obligations professionnelles et avoir favorisé un membre de marché au détriment des autres.

« En aucun cas il n’a été porté atteinte à l’intégrité du marché en mettant en place, en 2009, des programmes pilotes liés aux nouvelles pratiques de trading à haute fréquence qui faisaient alors leur apparition sur les marchés européens », estime Euronext.

Après avoir analysé la décision de la Commission des Sanctions de l’AMF, Euronext a décidé de faire appel de cette décision.

La Commission des sanctions a infligé une amende de 5 millions d’euros à l’encontre de la société Virtu Financial Europe anciennement dénommée Madison Tyler Europe, et à Euronext dans un dossier de trading à haute fréquence.

Elle estime qu’Euronext n’a pas exercé son activité « avec neutralité et impartialité, dans le respect de l’intégrité du marché », en violation des dispositions de l’article 512 3 du règlement général de l’AMF.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant