Euronext: Moscovici veut la mobilisation des banques

le
0
Le ministre de l'Économie, qui souhaite stabiliser l'actionnariat du nouvel Euronext, se heurte à la réticence des banques inquiètes par le projet de taxe sur les transactions financières.

Pierre Moscovici aimerait «que les grands acteurs de la Place de Paris soient prêts à se mobiliser pour stabiliser l'actionnariat du nouvel Euronext». Le ministre de l'Économie le leur a dit dans le cadre des rencontres de Paris Europlace qui se tenaient hier.

L'affaire devient urgente. À l'automne prochain, le nouveau groupe formé par l'américain ICE et Nyse Euronext compte se séparer d'un Euronext qui rassemblera les places boursières de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne. Ce nouveau groupe continental sera introduit en Bourse, et risque d'être à la merci de grandes man½uvres, récurrentes dans le secteur. Paris aimerait donc que soit au préalable constitué un «noyau dur» d'actionnaires, qui en assurerait l'ancrage. Pour Pierre Moscovici, c'est «une solutio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant