Euronext-La marge s'améliore au T1 avec la baisse des coûts

le , mis à jour à 10:02
0

* Croissance de 9,6% du CA au T1 sur une base ajustée * Marge d'Ebitda de 52,2% à fin mars, contre 42,5% au T1 2014 * Objectifs 2016 maintenus * Le recrutement du prochain DG en cours (Actualisé avec précisions, éléments de la conférence call et cours de Bourse) par Alexandre Boksenbaum-Granier PARIS, 6 mai (Reuters) - Euronext ENX.PA a fait état mercredi d'une croissance de son activité et d'une progression de sa marge soutenues par les volumes sur les marchés au comptant et par une maîtrise de ses coûts, qui s'est notamment matérialisée par une diminution des charges opérationnelles de l'opérateur boursier. Euronext a publié un chiffre d'affaires en hausse de 9,6% au premier trimestre sur une base ajustée, à 130 millions d'euros, et de +22,4% en données publiées, soutenu notamment par des conditions économiques favorables et la politique d'assouplissement quantitatif (QE) de la Banque centrale européenne (BCE). Les charges opérationnelles hors amortissement ont diminué de 8,8% sur une base ajustée, à 62,2 millions d'euros, permettant de dégager une marge d'Ebitda de 52,2% à fin mars, contre 42,5% un an plus tôt, toujours en données ajustées. Au cours du trimestre, Euronext a procédé à plusieurs mesures visant à réduire sa structure de coûts, comprenant le démarrage de négociations pour une restructuration de son organisation en France. Malgré cela, le groupe a maintenu ses objectifs: à savoir 80 millions d'euros d'économies en rythme annualisé et une marge d'Ebitda proche de 53% d'ici fin 2016 et 5% de croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires sur la période 2013-2016. ID:nL5N0VZ140 DES VOLUMES MEILLEURS QUE PRÉVU "Il est vrai que les volumes que nous avons enregistré sur les derniers mois sont meilleurs que ce nous avons dans notre modèle", a reconnu lors d'une conférence téléphonique Amaury Dauge, directeur financier d'Euronext. Sur les marchés au comptant, le premier trimestre a été le meilleur enregistré en termes de volumes depuis le deuxième trimestre 2010, les volumes quotidiens moyens atteignant 8,6 milliards d'euros, soit +28,8% par rapport à l'an dernier. "Cela étant dit, nous avons estimé qu'il était très important de se concentrer sur ce que nous contrôlons, et ce que nous contrôlons dans le chiffre d'affaires c'est le lancement de nouvelles initiatives en termes d'activités et nous sommes sur la bonne voie sur ce point ainsi que sur la réduction des dépenses", a indiqué Amaury Dauge. "Nous préférons nous en tenir à ce que nous contrôlons", a-t-il répété, précisant qu'il était difficile de savoir combien de temps durerait l'impact du QE de la BCE sur les volumes. Le 10 avril dernier, l'action Euronext a inscrit un plus haut depuis son retour en Bourse en juin 2014, à 40,80 euros, soutenue par la confiance accrue d'analystes soulignant les effets des mesures prises par la BCE. ID:nL5N0X71BM Ce mardi, la valeur progresse légèrement de 0,49% à 38,695 euros à 9h38, contre un recul de 0,5% pour le SBF 120 .SBF120 . "EN AVANCE SUR LES COÛTS" "Les réductions de coûts semblent être en avance sur le calendrier", observe dans une note RBC. "Notre avis d'investissement positif est confirmé avec la nomination rapide de M. Dijsselhof en tant que directeur général par intérim et les solides résultats du premier trimestre", ajoute le broker qui conseille la valeur avec une recommandation à "surperformance". La publication d'Euronext intervient au lendemain de l'annonce du départ avec effet immédiat et donc avec plus de deux mois d'avance de Dominique Cerutti, son directeur général et président du directoire, qui doit devenir PDG d'Altran ALTT.PA . ID:nL5N0XW4TH L'opérateur a décidé de nommer mardi avec effet immédiat Jos Dijsselhof, jusqu'à présent responsable des opérations d'Euronext, comme directeur général et président du directoire par intérim. Interrogé sur l'évolution du processus de recrutement du prochain dirigeant de la société, Jos Dijsselhof a déclaré lors de la conférence téléphonique que les choses étaient en cours. "Je ne pense pas qu'il soit pertinent à ce moment de la situation de donner un calendrier précis ou des étapes précises de ce processus, mais nous allons suivre le processus normal de recrutement pour un poste de directeur général", a-t-il dit. Le communiqué: http://bit.ly/1IM051c (Avec Emelia Sithole-Matarise à Paris et Richa Naidu à Bangalore, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant