Euronext cherche ses nouveaux actionnaires

le
0
Le gouvernement donne son feu vert à la scission d'Euronext du nouveau groupe ICE-Nyse. La Place de Paris pose ses conditions pour entrer au capital.

Le gouvernement français - de concert avec les autorités néerlandaises, belges et portugaises - a donné son feu vert à la création d'un «nouvel» Euronext. L'opérateur des Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne va en effet recouvrer son indépendance et être introduit en Bourse au printemps prochain. Il quittera ainsi le nouvel ensemble créé par le rachat de Nyse Euronext par ICE, une opération effective à partir de ce mercredi 13 novembre.

Cette évolution est l'occasion pour le gouvernement et pour la «Place de Paris» - c'est-à-dire les banques, les courtiers, les gérants de fonds, et les entreprises qui font appel aux marchés financiers, regroupés au sein de Paris Europlace... - de faire preuve d'un peu de volontarisme. «Au départ, l'idée a rencontré beaucoup de scepticisme voire de décourag...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant