Euronext baisse ses coûts, fait croître son résultat opérationnel

le
0
    PARIS, 28 juillet (Reuters) - Euronext  ENX.PA  a fait état 
jeudi d'une hausse de près de 13% de son résultat opérationnel 
au deuxième trimestre à la faveur d'une réduction de ses charges 
d'exploitation, en ligne avec les ambitions de son nouveau plan 
stratégique. 
    L'opérateur des Bourses d'Amsterdam, de Bruxelles, de 
Lisbonne et de Paris a ainsi dégagé entre avril et juin un 
bénéfice d'exploitation de 73,9 millions d'euros, contre 65,6 
millions un an plus tôt. 
    Le groupe souligne qu'il s'agit pour lui du trimestre le 
plus rentable depuis son introduction en Bourse il y a deux ans 
après avoir quitté le giron de l'américain 
IntercontinentalExchange Group (ICE)  ICE.N , et ce en dépit des 
volumes de trading avant les résultats du référendum sur le 
Brexit au Royaume-Uni le 23 juin. 
    Euronext avait prévenu le mois dernier avoir pris toutes les 
mesures nécessaires pour faire face à la hausse des volumes et 
de la volatilité après le référendum.   
    Du côté des charges, Euronext s'est fixé comme objectif de 
réduire ses coûts de 22 millions d'euros au cours de son plan 
stratégique à horizon 2019.   
    En Bourse, l'action profite de la publication des comptes du 
deuxième trimestre. Le titre Euronext s'adjuge 7,45% à 38,645 
euros à 10h20, signant sa plus forte hausse depuis novembre 
2015. 
    Lors d'une conférence téléphonique, l'opérateur boursier a 
expliqué qu'il continuait d'étudier les alternatives qui 
pourraient s'offrir à lui dans le contexte du projet de 
rapprochement entre Deutsche Börse  DB1Gn.DE  et le London Stock 
Exchange (LSE)  LSE.L . 
    Pour mener à bien leur projet, les Bourses allemande et 
britannique pourraient être contraintes de céder des actifs pour 
répondre aux exigences des autorités de la concurrence, en 
particulier LCH.Clearnet, la chambre de compensation dont le LSE 
détient 57% du capital.  
    "Euronext étudie toutes les alternatives pour apporter à ses 
clients le service de compensation le plus approprié", a 
souligné Stéphane Boujnah, président du directoire d'Euronext, 
lors d'une conférence téléphonique. 
    "Parmi ces alternatives, une des plus importantes est de 
renouveler et de poursuivre les relations que nous avons 
établies avec LCH.Clearnet. D'autres options sont aussi à 
l'étude." 
 
 (Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant