Euroligue-Fiba : pourquoi l'Europe du basket se déchire

le
0
L?Euroligue - ici lors du Final Four, l'an dernier - veut se transformer en un championnat de seize franchises dont onze permanentes, afin de rapprocher son modèle de celui de la NBA, une ligue permanente.
L?Euroligue - ici lors du Final Four, l'an dernier - veut se transformer en un championnat de seize franchises dont onze permanentes, afin de rapprocher son modèle de celui de la NBA, une ligue permanente.

Ce lundi à 13 heures, à la Maison du sport de Paris, la Fiba (la Fédération internationale de basket) lance une nouvelle compétition continentale, la « Basketball Champions League ». Or, depuis 2000, la Fédération ne gère habituellement que les compétitions internationales (championnat d'Europe, Coupe du monde et tournoi de qualification pour les JO).

Problème : les meilleurs clubs d'Europe se sont déjà engagés à ne pas quitter la compétition qui les réunit depuis plusieurs années, l'Euroligue, gérée par une société privée éponyme. Un nouvel épisode dans une guerre ouverte que se livrent les deux instances depuis octobre dernier. Retour sur les raisons d'un conflit qui déchire le basket européen et les instances tricolores de la balle orange.

Pourquoi ce conflit ?

Depuis 2000, une société privée, l'Euroligue, organise donc les deux compétitions de club les plus prestigieuses sur le Vieux Continent : l'Euroligue (la C1, 24 clubs) et l'Eurocoupe (la C2, 36 clubs). Une troisième compétition, la Coupe d'Europe Fiba (C3, 56 clubs), est dans le même temps organisée par la Fédération internationale.

Le 21 octobre dernier, l'Euroligue annonce la signature d'un contrat record de 630 millions d'euros sur dix ans avec IMG Media, chargé du management et de l'événementiel sportif. Ce consortium américain s'occupe...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant