Eurocoupe de basket : Strasbourg prend une courte option sur le titre

le
0
Les Strasbourgeois ont assommé Galatasaray dans le dernier quart-temps de la finale aller de l'Eurocoupe et sont parvenus à remporter le match.
Les Strasbourgeois ont assommé Galatasaray dans le dernier quart-temps de la finale aller de l'Eurocoupe et sont parvenus à remporter le match.

Strasbourg a conservé ses chances de remporter la compétition européenne en s’imposant (66-62) vendredi sur son parquet face au Galatasaray Istanbul lors de la finale aller.

Strasbourg a conservé ses chances de remporter l’Eurocoupe messieurs de basket en s’imposant de justesse 66-62 sur son parquet face aux Turcs du Galatasaray Istanbul, grands favoris de la compétition, vendredi 22 avril lors de la finale aller.

La Strasbourg Illkirch-Graffenstaden (SIG), premier club français en finale de la deuxième compétition continentale depuis Châlon-sur-Saône en 2001, est désormais condamnée à l’exploit. Elle va devoir supporter la pression mercredi au match retour dans le chaudron des Stambouliotes pour succéder à Limoges, seule équipe tricolore à posséder à son palmarès un titre de C2.

Un soutien important à domicile Grâce au soutien inconditionnel d’un Rhénus Sport plein à craquer (6 166 spectateurs), les joueurs de Vincent Collet, menés presque toute la rencontre, ont réussi à se sublimer et à renverser une formation turque qui semblait se diriger vers la victoire.

Très maladroits, les Strasbourgeois n’ont pas trouvé la solution à l’intérieur et ont rapidement été mis en difficultés par des Turcs plus percutants et agressifs, à l’image de Vladimir Micov, meilleur marqueur de la rencontre (17 points).

Ils sont toutefois parvenus à rester dans le match grâce à leur capitaine Louis Campbell (16 points) et ont assommé Galatasaray dans le dernier quart-temps grâce à une adresse longue distance retrouvée.

Les joueurs de Vincent Collet ont désormais cinq jours pour récupérer physiquement et se blinder mentalement avant d’affronter la terrible ambia...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant