Eurocopter compte sur le secteur pétrolier et gazier

le
0
LE CA 2012 D'EUROCOPTER EN PROGRESSION DE 15%
LE CA 2012 D'EUROCOPTER EN PROGRESSION DE 15%

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Eurocopter, filiale d'EADS, estime que le secteur pétrolier et gazier sera l'un de ses principaux moteurs de croissance dans les 15 à 20 ans à venir, a déclaré jeudi à Reuters son directeur général Lutz Bertling.

Le premier constructeur mondial d'hélicoptères civils a publié une hausse de 15% de son chiffre d'affaires en 2012, à un niveau record de 6,3 milliards d'euros, dont près de la moitié dans la livraison d'appareils et 42% dans les services, cette activité-là résistant particulièrement bien à la crise.

Eurocopter prévoit une augmentation de plus de 15% de ses livraisons en 2013 comparé aux 475 hélicoptères sortis des usines en 2012, rompant ainsi avec une baisse régulière depuis 2008 sous l'effet de la crise financière.

Le carnet de commandes d'Eurocopter, représentant 5,4 milliards d'euros à fin 2012 contre 4,7 milliards un an plus tôt, a bénéficié notamment des commandes dans le secteur pétrolier et gazier, dont un contrat cadre de la compagnie leasing Milestone Aviation Group pour 16 hélicoptères EC225.

Cette dynamique du secteur pétrolier et gazier s'explique par le prix du baril de brut, le Brent étant installé bien au-dessus du seuil des 100 dollars, qui permet aux compagnies pétrolières de financer de nouvelles explorations.

"Les nouveaux champs sont installés de plus de plus loin des cotes, ce qui fait que le besoin en transport en hélicoptère croît de manière proportionnelle", a précisé Lutz Bertling à Reuters en marge de la conférence de presse de voeux d'Eurocopter.

Dans des contrées inhospitalières et dépourvues de réseaux routiers, comme la Sibérie et le Groenland, où se trouvent aussi de nouveaux champs, l'hélicoptère est devenu indispensable.

"Cette tendance à des champs éloignés de la civilisation va s'accélérer", a souligné Lutz Bertling.

Les hélicoptères sont en outre sollicités pour surveiller des conduits pétroliers et gaziers de plus en plus nombreux sous l'effet de la demande croissante venant des pays émergents.

DISCUSSIONS AVEC L'ALLEMAGNE ET LA FRANCE

Eurocopter doit cependant régler les dysfonctionnements qui ont forcé deux EC225 Super Puma à amerrir d'urgence en mai et en octobre 2012 en mer du Nord, entraînant la suspension des vols de 13% des appareils de ce type en activité.

Lutz Bertling a annoncé lors de la conférence de presse prévoir une reprise des vols en avril des EC225 concernés après la résolution des problèmes techniques, qui comprenaient aussi la découverte de fissures sur plusieurs appareils.

Le groupe compte parmi ses principaux concurrents Bell (Textron) et AgustaWestland (Finmeccanica) dans les hélicoptères civils et Sikorsky (le constructeur du Black Hawk) et Boeing dans les hélicoptères militaires.

Eurocopter, qui revendique 44% du marché civil et 18% du marché militaire en 2012, compte dans les deux secteurs sur une forte croissance en Asie, en Amérique latine et en Europe orientale, pour compenser la faiblesse du marché en Europe occidentale, pénalisée par l'austérité budgétaire.

Concernant les discussions avec l'Allemagne sur la vente d'hélicoptères de combat Tigre et de transports de troupes NH90, Lutz Berling a dit espérer un accord au plus tard en avril, au terme de plus d'un an de discussions.

L'armée allemande a révisé ses prétentions et ne souhaite plus que 40 hélicoptères Tigre, moitié moins que ce qui était prévu, et 80 appareils NH90 au lieu de 122.

En France, les livraisons à venir de NH90 sont en discussions dans le cadre du Livre blanc de la défense, actuellement en préparation.

Cyril Altmeyer et Catherine Monin, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant