Euro: Varsovie réclame plus de fermeté envers les hooligans

le
0

VARSOVIE (Reuters) - La ministre polonaise des Sports a déploré jeudi la clémence des peines prononcées à l'encontre des hooligans qui ont agressé des supporters russes, l'avant-veille, à Varsovie.

Les bagarres, qui ont éclaté avant le match Pologne-Russie, ont donné lieu à 184 arrestations et 156 des individus interpellés sont polonais.

Deux d'entre eux ont été condamnés mercredi à trois et cinq mois de prison, et des peines avec sursis ont été prononcées à l'encontre de quatre autres. Quatre-vingt dix cas pourraient être jugés ce jeudi.

Les autorités polonaises, qui ont présenté leurs excuses, avaient réclamé des peines exemplaires.

"Nous ne pouvons pas influencer la justice mais, à mon sens, le châtiment devrait être plus sévère", a déclaré la ministre des Sports, Joanna Mucha, lors d'une conférence de presse. "Il est important de créer un climat qui ne permette pas ce genre de situation", a-t-elle poursuivi.

Le président russe Vladimir Poutine avait appelé la veille le Premier ministre polonais Donald Tusk pour lui rappeler que les organisateurs de l'Euro "portaient l'entière responsabilité de la sécurité des supporters".

Vingt mille Russes, soit deux fois plus que mardi, sont attendus samedi à Varsovie pour la dernière rencontre du groupe A face à la Grèce.

"Nous faisons tout pour assurer un très haut degré de sécurité et pour prévenir tout incident de ce genre", a ajouté la ministre des Sports.

Marcin Goettig, Jean-Philippe Lefief pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant