Euro-Supporters de l'Angleterre dispersés par la police à Lille

le , mis à jour le
0
 (Nouvelle version, précisions sur les supporters à Lille) 
    par Alastair Macdonald et Philip O'Connor 
    Lille, Nord, 16 juin (Reuters) - La police a eu recours aux 
gaz lacrymogènes pour disperser mercredi à Lille des supporters 
de l'équipe d'Angleterre plutôt agressifs en marge de l'Euro de 
football 2016, mais les affrontements tant redoutés avec les 
supporters russes ont été évités. 
    Au total, sur la journée, les forces de l'ordre ont procédé 
à 36 interpellations tandis que 16 personnes étaient 
hospitalisées, annonce la préfecture du Nord dans un communiqué. 
    Après le match Russie-Slovaquie mercredi au stade 
Pierre-Mauroy de Villeneuve d'Ascq, et à la veille du match 
Angleterre-Pays de Galles, jeudi au stade Bollaert-Delelis, à 
Lens, de nombreux supporters venus soutenir leurs équipes 
étaient présents dans le centre-ville de Lille, précise le 
communiqué de la Préfecture. 
    En outre, plus de 16.000 personnes se trouvaient dans zone 
de Lille pour la retransmission du match France-Albanie, indique 
la Préfecture. 
    Peu de Russes étaient visibles dans les rues de Lille après 
la défaite de leur équipe 2-1 contre la Slovaquie dans 
l'après-midi. Les troubles principaux de la soirée ont été 
causés par des supporters de l'équipe d'Angleterre qui 
chantaient dans des bars - par groupe pouvant aller jusqu'à 200 
personnes - sous l'oeil vigilant des policiers. 
    Après la tombée de la nuit, des affrontements entre petits 
groupes de supporters ont entraîné l'intervention des forces de 
l'ordre, qui ont pourchassé les supporters le long des rues, 
avec gaz poivre, maîtres-chiens et grenades assourdissantes. 
    Ce jeu de cache-cache entre la police et les supporters 
britanniques, qui se déplaçaient pour se rassembler un peu plus 
loin et chantaient pour défier la police, a fini par se terminer 
en toute fin de soirée, les passionnés de l'équipe d'Angleterre 
allant se coucher en anticipation de la rencontre contre le 
Pays-de-Galles jeudi à 15h00 à Lens. 
    La police était très présente dans les rues de la ville 
toute la journée tandis que des mesures avaient été prises pour 
limiter la consommation d'alcool dans le but d'éviter une 
répétition des violences qui ont eu lieu en marge du match 
Angleterre-Russie samedi à Marseille. 
    Un arrêté préfectoral limitant la vente et la consommation 
d'alcool est en vigueur sur la commune de Lille depuis mardi 
soir et jusqu'à vendredi matin. 
    Dans le département du Nord, plus de 3.900 agents sont 
mobilisés, indique le communiqué de la Préfecture, dont près de 
1.600 sont chargés d'assurer la sécurité du centre-ville de 
Lille. 
    La Russie et l'Angleterre ont toutes deux été menacées 
d'exclusion de l'Euro 2016 après les heurts du week-end à 
Marseille.  
    Mercredi, des supporters de l'Angleterre ont accusé la 
police d'avoir été trop dure envers eux. "Honte!", ont crié 
certains face aux forces de l'ordre lourdement armées. 
 
 (Avec pierre Savary et John Irish; avec Danielle Rouquié pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant