Euro: Sotiris Ninis, le diamant brut de la Grèce

le
0
Euro: Sotiris Ninis, le diamant brut de la Grèce
Euro: Sotiris Ninis, le diamant brut de la Grèce

par Graham Wood

ATHENES (Reuters) - En l'absence d'attaquants de haut niveau, la Grèce sait devoir compter sur son diamant brut Sotiris Ninis si elle veut réaliser une belle campagne européenne.

Le créateur du Panathinaikos est appelé à joueur un rôle majeur au sein de la sélection hellène, qui s'appuiera aussi sur l'ailier de l'Olympiakos Giannis Feftatzidis.

Un temps annoncé à Manchester United, Ninis est le grand talent grec du moment et de l'avenir. S'il n'a que 22 ans, il s'est déjà taillé une belle réputation dans son pays où il a été élu par deux fois espoir grec de l'année, à 17 puis 20 ans.

Son importance dans le jeu des siens, tant en sélection qu'en club, est si grande qu'il donne l'impression d'avoir toujours été là.

Après un début de saison brillant, le milieu offensif droit a néanmoins subi un gros coup d'arrêt en septembre, victime d'une blessure aux ligaments croisés du genou droit lors d'un match de qualification contre Israël.

Il venait d'inscrire un but au terme d'une magnifique action en solitaire et son absence a pesé lourd par la suite, même si la Grèce a fini par arracher sa qualification en s'imposant contre la Croatie.

Revenu sur les terrains en mars, Ninis, sélectionné pour la première fois à l'occasion d'un match amical contre Chypre en 2008, espère retrouver la forme étincelante de l'été dernier.

"MESSI GREC"

Né en Albanie de parents grecs, il s'apprête à disputer sa première grande compétition en tant que titulaire, après une Coupe de monde 2010 passée pour l'essentiel sur le banc, faute d'avoir convaincu le sélectionneur d'alors, Otto Rehhagel.

L'homme du sacre européen de 2004 n'avait offert que 41 minutes de jeu à Ninis, dont il déplorait le manque de travail défensif.

Depuis, Fernando Santos a pris les commandes de la sélection et a décidé de titulariser Ninis après deux nuls inauguraux contre la Géorgie et la Croatie en matches de qualification.

L'effet a été immédiat et la Grèce a enchaîné cinq succès.

Meneur élégant à la vision du jeu et à la qualité de passe au-dessus de la moyenne, Ninis s'avère aussi redoutable lorsqu'il prend sa chance loin du but malgré un gabarit modeste.

Aux côtés de ce cerveau du jeu grec, Fetfatzidis fait figure de dynamiteur de défense.

D'un an plus jeune, l'ailier du Pirée a fait ses débuts sous le maillot national lors d'un match de qualification contre la Lettonie en octobre 2010, remplaçant alors Ninis.

Ce feu follet de poche (1m65) surnommé le "Messi grec" par ses supporters et les médias locaux en raison de sa conduite de balle et de ses qualités techniques, s'est notamment distingué en offrant d'une volée pure une victoire 1-0 à son club face à Marseille au Stade Vélodrome en Ligue des champions.

Mais si son talent naturel est évident et lui a déjà permis d'inscrire quelques buts importants avec sa sélection, il a soufflé le chaud et le froid ces derniers mois, au point qu'il a souvent connu le banc tant en club qu'avec la Grèce.

A l'Euro, il ne devrait pas en être autrement, Fetfatzidis ayant davantage le profil d'un joueur capable de faire la différence en cours de match.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant