Euro : Sarkozy s'en prend à «DSK» et à Marine Le Pen

le
0
Nicolas Sarkozy reproche à Dominique Strauss-Kahn de fragiliser la position européenne face aux investisseurs, et à la vice-présidente du Front national qui souhaite une sortie de l'euro ses propos «irresponsables».

Pour sa dernière conférence de presse avant la fin de l'année depuis Bruxelles, Nicolas Sarkozy s'est livré à un vibrant plaidoyer en faveur de l'euro, en renvoyant dos à dos deux présidentiables potentiels : Dominique Strauss-Kahn et Marine Le Pen. Le premier parce qu'il a fait observer que la réponse des chefs d'État européens à la crise de l'euro serait probablement insuffisante face à la pression des marchés. La seconde parce qu'elle plaide la sortie de la zone euro.

Alors que l'Europe tente de présenter un front uni pour rassurer les investisseurs, la mise en garde de «DSK» a plus qu'agacé l'entourage présidentiel. «Dire que les marchés vont plus vite que la construction européenne, c'est sûr», a rétorqué le président français en réponse aux mises en garde du patron du FMI. En ravalant le commentaire de Dominique Strauss-Kahn au niveau de la simple «évidence», Nicolas Sarkozy a aussi laissé entendre que «DSK» fragilisait la position européenne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant