Euro: Robert Lewandowski a plus d'un but

le
0
Euro: Robert Lewandowski a plus d'un but
Euro: Robert Lewandowski a plus d'un but

par Gabriela Baczynska

VARSOVIE (Reuters) - Joueur le plus doué des 23 appelés à représenter la Pologne, le buteur Robert Lewandowski déborde d'ambitions avant d'entrer dans l'Euro de football dont il attend une réussite sportive et économique, tant pour son pays que lui-même.

Si le pays co-organisateur aborde l'épreuve dans l'ombre des 15 autres nations en lice, toutes mieux placées que lui au classement Fifa, Lewandowski veut faire briller la Pologne et vise au moins les quarts de finale.

L'attaquant de 23 ans, sacré champion d'Allemagne pour la deuxième fois d'affilée avec Dortmund en mai dernier, sait que les supporters attendent beaucoup de leur équipe.

"Sortir du groupe est l'objectif minimum, mais j'espère que nous serons capable de faire mieux", a-t-il dit à Reuters. "J'aimerais marquer quelques buts dans ce tournoi, mais avant tout, il est important que l'équipe joue bien et prenne des points."

Fils d'un judoka et d'une volleyeuse, Lewandowski a baigné tout jeune dans le sport de haut niveau, dont il connaît les composantes essentielles.

"La pièce la plus importante du puzzle était la préparation physique et psychologique, souligne-t-il. La pression va être forte et nous devons être bien préparés pour ne pas avoir de problèmes."

Cette pression, l'équipe la ressentira d'autant plus que la Pologne, le plus grand des anciens pays de l'Est ayant rejoint l'Union européenne, veut réussir l'organisation de l'Euro pour obtenir une reconnaissance internationale et promouvoir sa réussite économique.

"C'est rare de pouvoir jouer une telle compétition dans son propre pays. Cette chance ne se présente qu'une fois dans la vie d'un joueur", relève Lewandowski.

"Et sur un plan plus large, la Pologne en tant que pays va en profiter. Beaucoup de stades et de routes ont été construits, d'autres investissements sont en cours. De nombreux fans de football vont se rendre compte que ce pays vaut d'être visité."

A domicile, les supporters polonais veulent d'abord être surpris par leur sélection, qui ne leur a guère donné de joies depuis la Coupe du monde 1982, terminée à la troisième place.

Leurs espoirs sont donc d'autant plus grands que leur groupe - Russie, Grèce et République tchèque - paraît abordable.

"Le groupe est si équilibré que chaque équipe peut battre les autres, ce qui ne rend les choses que plus intéressantes. La qualification se jouera sur des détails", juge Lewandowski.

Ces petits riens qui font la différence, l'homme aux 22 buts en Bundesliga cette saison semble en mesure de les apporter aux siens, sachant qu'à titre personnel, une belle campagne pourrait peser gros lorsqu'il s'agira d'envisager l'avenir.

"J'ai envie de tenter ma chance en Angleterre ou en Espagne. Ce sont les championnats que j'apprécie le plus de regarder", reconnaît Lewandowski, dont le transfert pourrait se négocier autour de 15 millions d'euros.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant