Euro: Patrice Evra, tout sourire au service des Bleus

le
0
Euro: Patrice Evra, tout sourire au service des Bleus
Euro: Patrice Evra, tout sourire au service des Bleus

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Sur la défensive lors de son retour chez les Bleus il y a plus d'un an, Patrice Evra est apparu détendu, souriant et même blagueur mardi lors du stage de préparation à l'Euro 2012.

Suspendu pour cinq matches l'été 2010 pour son rôle en tant que capitaine dans le fiasco sud-africain, le latéral gauche de Manchester United avait peiné à faire son mea culpa lors de sa réintégration par Laurent Blanc en mars de l'année suivante.

Près de deux ans après le bus de Knysna et le scandale, qui n'ont pas totalement disparu dans l'esprit de l'opinion, Evra souhaite désormais se présenter comme un homme différent, pour qu'enfin se tourne la page du Mondial de la honte.

"Je suis heureux, très heureux d'être là, c'est un privilège", dit-il devant les journalistes en se fixant comme double objectif, après 39 sélections en huit ans, de remporter un trophée avec la France et d'améliorer l'image du groupe.

"J'aimerais enfin avoir un moment de joie et que l'équipe de France gagne quelque chose. Le principal, c'est qu'on donne une bonne image de l'équipe de France", dit l'ancien Monégasque, qui s'affirme "ouvert" au dialogue avec tout le monde.

Patrice Evra croit aux chances des Bleus à l'Euro. "C'est logique qu'on ne soit pas favoris, mais on veut être la surprise de l'Euro", explique-t-il, en soulignant que "18 matches sans défaite, ça donne tout de même de la confiance."

Pour faire un bon parcours en Pologne et en Ukraine, le joueur juge indispensable de débuter le tournoi par une victoire contre l'Angleterre le 11 juin à Donetsk.

"Pour moi, le premier match est décisif, c'est le plus important de la compétition. Quand tu perds, tu vois la sortie ; quand tu fais match nul, tu vas jouer le prochain match avec la peur au ventre", juge-t-il en se souvenant probablement du parcours des Bleus en Afrique du Sud.

Pascal Liétout, édité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant