Euro: Nicklas Bendtner doit enfin concrétiser

le
0
Euro: Nicklas Bendtner doit enfin concrétiser
Euro: Nicklas Bendtner doit enfin concrétiser

par Philip O'Connor

COPENHAGUE (Reuters) - Habiles dans la construction du jeu, les Danois ne seront pas pour autant menaçants si les occasions ne sont pas transformées en buts, une tâche qui incombe à Nicklas Bendtner.

L'Euro 2012 tombe à un moment charnière de la carrière de l'attaquant de 24 ans.

Son contrat avec Arsenal prend fin cet été et il est acquis que Bendtner ne fera pas une deuxième saison à Sunderland, où il était prêté cette saison.

Libre de s'engager où bon lui semble, il a donc tout intérêt à briller en sélection pour attirer l'oeil des recruteurs.

Arrivé en Premier League à l'initiative d'Arsène Wenger, Nicklas Bendtner avait eu un an pour s'aguerrir à Birmingham avant de retrouver Arsenal, où il ne s'est pas imposé malgré un talent évident.

Le Danois a aussi fait le bonheur des tabloïds qui se sont délectés de son caractère effronté et de péripéties extra-sportives à même d'éclipser ses performances sur le terrain.

Après une arrestation en état d'ébriété avancée, il avait présenté des excuses publiques et promis de se concentrer "uniquement sur le football", preuve selon certains observateurs d'une maturité nouvelle chez lui.

ALTRUISME

La responsabilité lui revient désormais d'emmener l'attaque danoise, orpheline du co-meilleur buteur de l'histoire de la sélection, John Dahl Tomasson, au moment d'aborder un groupe très relevé - Pays-Bas, Allemagne et Portugal.

Grand, puissant et bon techniquement, Bendtner peut être un cauchemar pour n'importe quelle défense. Mais il est aussi égoïste et oublie souvent des coéquipiers mieux placés.

Dans un tournoi où chaque occasion de but vaudra de l'or pour le Danemark, il devra se montrer altruiste, d'autant qu'aucune statistique ne justifie qu'il joue une partition de soliste.

Bendtner ne s'est jamais montré extrêmement prolifique en club. S'il a marqué trois fois en cinq matches de qualification et réussit bien face au Portugal, sa moyenne en sélection n'est que d'un but toutes les quatre rencontres.

En revanche, sa capacité à faire jouer ses partenaires et à conserver le ballon en fait un point d'ancrage indispensable.

Son avenir, il disait en février l'imaginer en Russie, pays d'origine de son ex-coéquipier à Londres Andreï Archavine. A en croire les médias, de nombreux clubs s'intéressaient à lui l'hiver dernier.

Buteur contre le Cameroun durant la Coupe du monde 2010, Bendtner pourrait ajouter de nouvelles lignes importantes à son curriculum vitae à l'occasion de son premier Euro.

Où, avec une foi toujours aussi inébranlable, il n'entend pas partir battu : "Je me lance toujours dans tout avec la même attitude, pour gagner. Peu importe de quoi il s'agit. Nous devrons d'abord nous concentrer sur la qualification pour les quarts. Ensuite, tout peut arriver."

Gregory Blachier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant