Euro Millions : à la rencontre de Michel et Annie, qui ont touché le jackpot

le
0
Euro Millions : à la rencontre de Michel et Annie, qui ont touché le jackpot
Euro Millions : à la rencontre de Michel et Annie, qui ont touché le jackpot

Michel et Annie*, un couple d'Alsaciens, ont pris deux jours de repos pour venir toucher leur très gros chèque de 40 468 528 EUR, soit près de 40,5 M€, remis hier dans les locaux de la Française des jeux (FDJ) à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). « Mais, lundi, on retourne bosser ! », nous confie monsieur, artisan quadragénaire comme son épouse.

 

Le ticket de la chance validé à Colmar

C'est au tabac-presse le Marigny, route de Neuf-Brisach à Colmar (Haut-Rhin), une ville située entre Strasbourg et Mulhouse, que le ticket valant exactement 40 468 528 € a été validé. Michel y avait joué un flash (la machine choisit pour lui les numéros) à 2,50 €. Le 2, le 9, le 21, le 35, le 46 ainsi que les deux étoiles 2 et 11 lui ont porté bonheur. Pour le commerçant qui ne manquera pas d'afficher l'incroyable nouvelle sur sa devanture, c'est l'assurance de voir affluer de nouveaux clients en quête de chance. Généralement, les détaillants ayant eu dans leurs murs un grand gagnant à plusieurs millions d'euros voient leur chiffre d'affaires en « jeux de hasard » augmenter de 20 à 30 % dans les semaines qui suivent la remise du gain.

Ces deux veinards, vainqueurs du jackpot de l'Euro Millions en jeu vendredi dernier, auraient pourtant largement les moyens de tout plaquer et de s'évader jusqu'à la fin de leurs jours : sans toucher au capital, rien qu'en intérêts, leur magot bien placé peut, en effet, leur rapporter quelque 50 000 € par mois. « Mais il faut garder les pieds sur terre, rester au niveau où l'on était avant », précise celui qui, pour l'heure, promet de continuer à se retrousser les manches et à se lever tôt le matin.

La chance a fini par payer, lui qui joue 2,50 € trois ou quatre fois par mois à la loterie européenne. C'est mardi matin, soit quatre jours après le tirage, que cet habitant du Haut-Rhin a découvert, en lisant le journal, qu'il devenait multimillionnaire. « J'ai regardé les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant