Euro: les Suédois jouent la sérénité avant d'entrer en lice

le
0
Euro: les Suédois jouent la sérénité avant d'entrer en lice
Euro: les Suédois jouent la sérénité avant d'entrer en lice

KIEV (Reuters) - L'imminence du match entre la Suède et l'Ukraine n'a pas de quoi troubler la sérénité et les rêves de gloire du sélectionneur suédois Erik Hamren, plus détendu que jamais dimanche, à la veille de l'entrée de son équipe dans l'Euro de football.

"Je n'ai aucun problème pour dormir la nuit", a assuré le technicien en conférence de presse au Stade olympique de Kiev, qui accueillera ce match.

Aux commandes de la sélection suédoise depuis 2009, Erik Hamren fera lundi ses premiers pas dans un grand raout international, lors duquel la Suède rencontrera également l'Angleterre et la France.

"Je ne reste pas éveillé pour regarder des vidéos ou des DVD. Et quand je dors, je rêve de victoire, si bien que j'ai le sourire lorsque je me réveille", a raconté le sélectionneur.

Et les quelques heures qui s'égrèneront avant le coup d'envoi du match Suède-Ukraine, lundi soir, seront tout aussi paisibles que ses nuits.

"Avec un peu de chance, je vais me lever avec le sourire, et essayer de faire un léger entraînement, a-t-il lancé. Quand les joueurs se reposent, je me repose aussi."

Pas question pour autant de se reposer sur ses lauriers d'entraîneur: "Un sage a dit un jour que si on veut réaliser ses rêves, il faut rester éveillé."

Zlatan Ibrahimovic, qui a affiché une forme éblouissante lors de ses dernières apparitions sous le maillot national, est tout aussi paisible en dépit de l'enjeu.

"Je sens une forte pression. Où que j'ai joué, en club comme en sélection, j'ai eu le même sentiment", a assuré l'attaquant du Milan AC aux journalistes.

"Mais j'aime jouer sous la pression. Elle donne un but à atteindre", a aussitôt pris soin de préciser le meilleur buteur du championnat d'Italie cette saison.

"C'est le premier match pour les deux équipes, et bien évidemment, il y aura peut-être un peu de nervosité au début. Mais les deux équipes ont énormément de confiance et les deux veulent le plus de possession de balle possible."

Zlatan Ibrahimovic ne craint pas plus ses adversaires que d'éventuels incidents racistes lors du match.

"Seuls des amateurs de football viendront demain, a-t-il dit. Selon moi, le football est ouvert à tout le monde. C'est une religion et chacun est le bienvenu."

Philip O'Connor, Simon Carraud pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant