Euro: les Pays-Bas déjà contraints de gagner face au Danemark

le
0
Euro: les Pays-Bas déjà contraints de gagner face au Danemark
Euro: les Pays-Bas déjà contraints de gagner face au Danemark

par Mark Meadows

CRACOVIE (Reuters) - Opposés d'entrée à l'équipe supposée la moins forte du groupe B, les Pays-Bas n'ont pas le droit à l'erreur samedi face au Danemark, une formation qui connaît très bien son adversaire.

Les Néerlandais, finalistes de la dernière Coupe du monde, devront ensuite affronter l'Allemagne et le Portugal, deux autres prétendants au titre versés dans la poule la plus relevée de l'Euro.

Aussi leur premier match est-il déjà "le plus important", à entendre Bert Van Marwijk, qui sait le Danemark, champion d'Europe 1992, capable de battre n'importe qui dans un bon jour.

Le sélectionneur des Oranje est d'autant plus vigilant que son équipe n'a rien d'une inconnue pour les Danois.

"Nous n'avons pas de secrets. Beaucoup de leurs joueurs jouent aux Pays-Bas ou dans d'autres championnats européens, leur style est un peu le même que le nôtre, les deux équipes se respectent", a dit Van Marwijk à la presse.

Les deux nations avaient déjà été versées dans le même groupe au Mondial 2010. Les Pays-Bas l'avaient emporté 2-0.

Si ces derniers devront sans doute se passer du défenseur central Joris Mathijsen, ils peuvent compter sur tous leurs atouts offensifs, à commencer par Robin Van Persie et Arjen Robben, acteurs majeurs de la correction infligée à l'Irlande du Nord (6-0) en préparation.

Les Danois se croient en mesure de créer la surprise, tant à cause des difficultés défensives de l'opposition que grâce à leurs propres qualités.

"Beaucoup de joueurs peuvent trouver leur place au milieu de terrain et marquer ou offrir des passes décisives", se réjouit l'avant-centre Nicklas Bendtner.

"Ça s'annonce bien, nous nous entraînons bien et de façon intensive. Nous devons juste régler quelques détails techniques et tactiques et nous serons prêts."

Champion des Pays-Bas avec l'Ajax Amsterdam, le très prometteur Christian Eriksen devrait prendre la direction du jeu danois.

"Je sais que je suis sous pression depuis le début. Plus vous jouez, plus vous focalisez l'attention et la pression. J'espère que cela va durer", a dit le milieu de 20 ans.

"Bien sûr, je suis sous des projecteurs encore différents de ceux dont j'ai l'habitude, mais ça me va."

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant