Euro: Laurent Blanc veut voir ses joueurs "se lâcher"

le
0
Euro: Laurent Blanc veut voir ses joueurs "se lâcher"
Euro: Laurent Blanc veut voir ses joueurs "se lâcher"

par Pascal Liétout

DONETSK (Reuters) - Déçu du début de match raté de l'équipe de France contre l'Angleterre (1-1), Laurent Blanc a souhaité mardi voir ses joueurs se libérer davantage lors du prochain match de l'Euro contre une équipe ukrainienne en pleine confiance.

"On savait que les Anglais allaient jouer derrière mais on n'a pas pris assez de risques, on a été trop timides. Il faut que les joueurs se lâchent", a déclaré le sélectionneur lors d'un point presse.

Blanc a mis en exergue le manque d'expérience internationale de plusieurs titulaires. "On s'aperçoit que cette équipe n'a pas encore assez d'assurance dans les matches à grand enjeu", a-t-il dit en estimant que les Bleus avaient frôlé la correctionnelle en début de rencontre.

"On aurait pu s'écrouler après la première demi-heure", a dit Laurent Blanc, en rappelant que l'Angleterre aurait pu mener 2-0 si James Milner n'avait pas raté une grosse occasion de but.

"Être timoré, ne pas prendre de risques est le meilleur moyen de se faire punir", a-t-il ajouté, tout en se félicitant de la bonne réaction de ses joueurs après une demi-heure de jeu.

Il a cité en exemple Alou Diarra, coupable d'une erreur sur le but de l'Anglais Joleon Lescott et tout près de marquer de la tête quelques minutes plus tard.

"Dans chaque tournoi, il y a des matches fermés. Cette fois, c'était ce France-Angleterre", a jugé le sélectionneur, en reprochant toutefois à ses joueurs de ne pas avoir suffisamment cherché à élargir le jeu pour contourner le mur anglais.

"Il aurait fallu passer un peu plus par les côtés", a-t-il dit, en faisant remarquer qu'une telle rencontre verrouillée n'était pas favorable à des attaquants de pointe comme Karim Benzema, souvent redescendu très bas chercher des ballons. "Les attaquants ont besoin d'espace. Ce n'était pas le cas hier."

MATHIEU DEBUCHY IMPRESSIONNÉ

Mathieu Debuchy, qui dispute sa première grande compétition internationale avec la France, a donné du crédit aux propos de son coach en reconnaissant que l'enjeu avait quelque peu paralysé certains joueurs français en début de rencontre.

"C'est impressionnant On joue dans une grande compétition face à une grande équipe", a déclaré l'arrière lillois, l'un des trois seuls sociétaires de Ligue 1 alignés d'entrée, avec le Marseillais Diarra et le Lyonnais Hugo Lloris.

"Nous n'avons pas réussi à bien rentrer dans le match, mais cela va nous servir pour la suite", a-t-il ajouté.

Debuchy a jugé que le partage des points obtenu à la Donbass Arena était somme toute satisfaisant. "C'est quand même un bon match nul, surtout quand on regarde le début de match."

Laurent Blanc, qui devait superviser en fin de journée l'entraînement des Bleus, s'est aussi projeté sur le prochain match vendredi contre l'Ukraine, dopée par son succès (2-1) face à la Suède.

"Ils sont dans un état euphorique, donc ce sera très compliqué pour nous", a jugé le sélectionneur qui a rendu hommage à l'attaquant ukrainien Andreï Chevtchenko, présenté sur le déclin à 35 ans et auteur d'un doublé contre les Suédois.

"Cela prouve que les grands joueurs sont toujours là lors des grands évènements. Il a donné de l'espoir à tout un peuple. Cela me fait plaisir pour lui, car je l'estime beaucoup", a dit le sélectionneur.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant