Euro: Laurent Blanc concentre son attention sur la défense

le
0
Euro: Laurent Blanc concentre son attention sur la défense
Euro: Laurent Blanc concentre son attention sur la défense

par Pascal Liétout

DONETSK, Ukraine (Reuters) - Satisfait de la production des attaquants lors des matches de préparation, Laurent Blanc va insister dans les prochains jours sur l'amélioration de la défense, qui a montré des signes de fragilité lors des derniers matches amicaux de l'équipe de France.

Contre l'Estonie mardi, et malgré la large victoire (4-0), l'axe central composé de Philippe Mexès et d'Adil Rami n'a pas présenté une totale garantie de sécurité, alors même que l'opposition était modeste.

Adil Rami accuse des baisses de concentration par moments, et sa relance laisse encore à désirer, mais c'est le cas de Mexès qui suscite le plus d'inquiétudes.

Le défenseur du Milan AC ne semble pas à son poids de forme à cinq jours de l'entrée en lice des Bleus contre l'Angleterre et a paru lent et lourd à plusieurs reprises lors des matches de préparation.

"C'est quelqu'un qui a une corpulence solide", a dit de lui Laurent Blanc jeudi en maniant la litote. "On fait attention à son poids, on le surveille", a ajouté le sélectionneur, trouvant cependant des explications à la médiocre performance de Mexès contre l'Estonie.

"On avait fait une grosse séance d'entraînement le dimanche précédent et certains joueurs l'ont moins bien digéré que d'autres", a-t-il dit, en excluant catégoriquement de changer pour l'instant de charnière centrale.

"La confiance que l'on accorde, c'est de ne pas remettre en cause chaque joueur à chaque match. Sinon, impossible de travailler dans la continuité et d'avoir une équipe cohérente", a déclaré Laurent Blanc.

BENZEMA ET RIBÉRY, LEADERS D'ATTAQUE

Il n'a pas vraiment entretenu le suspense quant à la formation qui sera alignée contre l'Angleterre. Elle devrait être "conforme" à celle qui s'est facilement imposée mardi au Mans, sauf blessure de dernière minute.

Le sélectionneur a insisté sur le rôle offensif crucial joué par Franck Ribéry et Karim Benzema, particulièrement en verve durant la phase de préparation à l'Euro.

L'attaquant du Bayern Munich a inscrit contre l'Estonie son troisième but en trois matches, tandis que l'avant-centre du Real Madrid s'est offert un doublé.

"Quand il y a Ribéry et Benzema dans la même attaque et qu'ils jouent à ce niveau, il ne reste plus beaucoup de place pour les autres", a dit Laurent Blanc.

Samir Nasri, le troisième larron de la ligne d'attaque bleue, n'a pas eu droit au même diagnostic, même si le sélectionneur le juge sur la bonne voie. "Il est en progrès, mais il peut faire beaucoup mieux", a commenté le sélectionneur.

Ce dernier a une nouvelle fois été très élogieux vis-à-vis du milieu de terrain de Newcastle, Yohan Cabaye, qui s'est imposé au fil des rencontres.

"Il confirme. Ce joueur-là respire le football, sent le football. Il a cette faculté de faire très souvent les bons choix. Et pas besoin de lui expliquer longtemps ce qu'il faut faire, il comprend très vite", a-t-il dit de l'ancien Lillois.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant