Euro: la Suède a perdu la tête

le
0
Euro: la Suède a perdu la tête
Euro: la Suède a perdu la tête

par Philip O'Connor

KIEV (Reuters) - La défaite concédée lundi face à l'Ukraine a un peu plus mis en évidence l'urgente nécessité pour la Suède d'élever le niveau de son jeu dans le secteur aérien avant d'affronter l'Angleterre, l'une des puissances les plus redoutables dans ce domaine.

Alors qu'ils menaient à la marque grâce à un but de Zlatan Ibrahimovic, les Suédois se sont laissé surprendre sur deux superbes coups de tête d'Andreï Chevtchenko en un peu plus de cinq minutes.

L'attaquant ukrainien a parfaitement exploité le manque de rigueur des hommes d'Erik Hamren dans le marquage et le placement dès que le ballon quitte le sol pour voyager dans les airs.

Au cours de ses trois derniers matches, la Suède a été prise cinq fois en défaut de cette manière, dont trois fois sur corner, une faiblesse qui ne peut que réjouir les Anglais particulièrement à l'aise sur les coups de pied arrêtés comme ils l'ont montré face à la France.

Le principal problème de la Suède tient à un marquage de zone, préféré au marquage individuel, qui entraîne des hésitations chez les défenseurs au moment de se placer devant le but.

"Cela fait partie du football et il n'y a pas grand-chose à faire", a estimé Hamren avec résignation. "Sur le corner, nous aurions dû nous imposer avec Zlatan (Ibrahimovic). Il y avait un joueur au premier poteau mais pas à l'endroit où nous voulions. Cela arrive parfois".

De telles erreurs face aux Anglais risquent de se payer cher et pourraient sceller le sort des Suédois: une nouvelle défaite serait quasiment synonyme d'élimination.

C'est à un véritable casse-tête qu'est donc confronté Erik Hamren pour composer sa défense.

Olof Mellberg a les moyens physiques de s'imposer dans les airs mais ses performances sur les derniers matches inspirent quelques inquiétudes.

Son association avec Andreas Granqvist, après la blessure au genou de Daniel Majstorovic, manque cruellement d'automatismes dans un marquage de zone qui impose d'anticiper ce que va faire un partenaire.

PLUS DE JOKER

Contre l'Angleterre, Hamren pourrait confier à Jonas Olsson un rôle de tour de contrôle en raison de sa taille (1,93 mètre) et de son expérience comme défenseur central de West Bromwich Albion afin d'écarter une partie de la menace aérienne.

Dans ce cas, Granqvist glisserait sur le côté, sa place de prédilection, et suppléerait Mikael Lustig pris en défaut sur le second but de Chevtchenko, lundi.

La charnière centrale serait alors composée de Olsson et de Mellberg.

A défaut d'une stratégie tout à faite rôdée, les Suédois comptent sur leur détermination et sur le fait qu'ils n'ont déjà plus grand-chose à perdre comme le rappelle le Lyonnais Kim Källström en évoquant le match contre l'Angleterre.

"Je pense que c'est vraiment notre seule chance d'aller plus loin. Nous avons déjà utilisé notre joker. Si nous voulons continuer il va falloir gagner des matches", a commenté Källström.

"Nous devrons montrer plus de courage face à l'Angleterre", a reconnu le milieu Magnus Elm. "Hier, il y avait peut-être un peu trop d'incertitudes."

Pierre Sérisier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant