Euro: la Russie garde les pieds sur terre

le
0
Euro: la Russie garde les pieds sur terre
Euro: la Russie garde les pieds sur terre

par Mark Meadows

WROCLAW, Pologne (Reuters) - Au lendemain du succès 4-1 de son équipe sur les Tchèques à l'Euro, l'exigeant sélectionneur russe Dick Advocaat a fait en sorte que ses joueurs ne se laissent pas griser en pointant les rares faiblesses aperçues dans ce match.

La Pologne attend les Russes mardi, avec l'obligation de faire un résultat après son nul inaugural face à la Grèce.

En cas de qualification pour les quarts de finale, la Russie devra ensuite affronter une sélection issue du groupe B, dont émergeront sans doute l'Allemagne, les Pays-Bas ou le Portugal.

Un invitation à garder la tête froide et gommer les quelques erreurs qui ont raturé une copie quasi parfaite, rehaussée en outre par les deux buts du prometteur Alan Dzagoiev et la forme retrouvée d'Andreï Archavine.

"A 2-1, ça aurait pu faire 2-2. Par moments, nous n'avons pas été assez tranchants", a dit Advocaat à la presse.

"Durant les 13 premières minutes, nous n'étions pas vraiment entrés dans le match. Nous n'étions pas incisifs. A partir de ce moment-là, nous avons contrôlé la rencontre."

L'inefficacité criante de l'avant-centre Alexandre Kerjakov, qui n'a cadré aucune frappe, est une des leçons à tirer de ce premier examen, même si son rival pour le poste, Roman Pavlioutchenko, a marqué un but et les esprits après son entrée.

Advocaat a néanmoins pris la défense de son titulaire.

"Je choisira à nouveau Kerjakov. Vous faites des choix et vous devez les assumer. La seule chose qu'il n'a pas faite, c'est marquer", a dit le technicien néerlandais.

Les Tchèques, quant à eux, vont devoir s'astreindre à quelques séances de tableau noir tant leur défense a paru désorganisée, livrant leur gardien Petr Cech à lui-même.

Ils n'ont pas davantage su créer le danger dans le camp adverse, Tomas Rosicky ayant été éclipsé par Archavine, son ancien coéquipier à Arsenal.

"On a bien débuté", a estime le sélectionneur Michal Bilek.

"Pendant les 15 premières minutes, nous avions la possession du ballon, les transmissions étaient bonnes. Mais ensuite nous avons perdu le ballon (...) et ils ont vite fait le break. Les Russes forment une bonne équipe."

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant