Euro : la course au précieux sésame France-Allemagne

le
0
À Bordeaux avant le quart de finale de l'Euro entre l'Allemagne et l'Italie.
À Bordeaux avant le quart de finale de l'Euro entre l'Allemagne et l'Italie.

Il y a ceux qui s'y sont pris à l'avance, ceux qui ont eu de la chance et les autres. Les autres, ce sont tous ceux à l'affût d'une place pour le match France-Allemagne, en demi-finale de l'Euro, programmé jeudi soir au Stade Vélodrome à Marseille. Depuis que l'affiche est connue, les annonces proposant des billets fleurissent sur les réseaux sociaux ou les sites de revente comme Le Bon Coin. Les vendeurs espèrent en tirer un juteux bénéfice, et pour cause, l'affiche, présentée comme une revanche de la demie du Mondial 1982, est alléchante et des milliers de Français rêvent d'assister au match. Seul bémol, cette forme de revente est tout à fait illégale. Et ces billets, parfois vendus à des prix exorbitants, parfois au prix d'achat, peuvent jouer des tours à leurs détenteurs le jour du match.

L'UEFA n'a pas pu faire grand-chose

L'UEFA avait pourtant prévu le coup. Elle avait affiné son règlement concernant les conditions de vente et créé plusieurs mesures de restriction. Une plateforme de revente légale en ligne a été mise en place sur son site officiel à partir du 9 mars. Pour la demi-finale France-Allemagne, les places en question ont été mises en vente dès lundi après-midi. Ces billets, partis comme des petits pains, ont été vendus aux prix payés lors du premier achat. Pour les demies-finales et la finale, l'UEFA avait aussi décidé de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant