Euro: l'Espagne ne se contentera pas d'un nul face à la Croatie

le
0
Euro: l'Espagne ne se contentera pas d'un nul face à la Croatie
Euro: l'Espagne ne se contentera pas d'un nul face à la Croatie

GDANSK, Pologne (Reuters) - L'Espagne n'a aucune intention de se contenter d'un match nul 2-2 contre la Croatie lundi, qui suffirait à envoyer les deux équipes en quarts de finale de l'Euro aux dépens de l'Italie, a assuré jeudi Vicente del Bosque, le sélectionneur espagnol.

L'Italie n'a plus la maîtrise de son destin après son match nul contre la Croatie 1-1 et la victoire de l'Espagne face à l'Irlande 4-0, si bien que le partage des points entre Croatie et Espagne avec au moins deux buts condamnerait les Azzurri.

Le pays avait déjà crié au scandale lors de l'édition 2004 lorsque, dans des circonstances similaires, le match nul entre le Danemark et la Suède (2-2) avait qualifié les deux voisins scandinaves et entraîné l'éviction des Italiens.

"Nous sommes des compétiteurs, et les Croates comme nous allons jouer pour gagner", a promis Vicente del Bosque après la démonstration espagnole contre l'Irlande à Gdansk.

"Je n'ai fait aucun calcul, et seule la victoire nous importera", a-t-il ajouté pour prouver sa bonne foi.

Vicente del Bosque a, par ailleurs, rendu hommage à Fernando Torres, titularisé à la pointe de l'attaque espagnole. Le buteur de Chelsea, préféré à Cesc Fabregas, a ouvert le score dès la 4e minute, avant de doubler la mise en seconde période (70e).

Mais le Barcelonais Fabregas, qui figurait quatre jours plus tôt dans le onze de départ contre l'Italie, ne doit pas y voir un signe de disgrâce, selon le patron de la Roja.

"Nous avons une équipe de 23 joueurs et ils sont tous en mesure de jouer", a lancé Vicente Del Bosque.

"Nous avons la même confiance en Cesc Fabregas qu'il y a quatre jours, mais nous avons aussi d'autres ressources dont nous devons tirer le meilleur parti", a-t-il poursuivi.

"Fernando Torres est une option. Nous avions la possession de la balle et nous devions profiter au mieux de sa vitesse et de ses déplacements. Il a joué le match idéal, et ceux qui estiment qu'il pouvait jouer le premier match ont en partie raison", a estimé le technicien.

Au soir de la deuxième série de matches du groupe C, l'Espagne et la Croatie sont en tête du classement avec 4 points, contre 2 en faveur des Italiens. Les Irlandais sont d'ores et déjà éliminés.

Iain Rogers, Simon Carraud pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant