Euro: l'Angleterre souffre mais élimine la Suède

le
0
Euro: l'Angleterre souffre mais élimine la Suède
Euro: l'Angleterre souffre mais élimine la Suède

par Julien Pretot

KIEV (Reuters) - L'Angleterre a souffert vendredi à Kiev avant de finalement s'imposer 3-2 face à la Suède, éliminée de l'Euro 2012 avant même de disputer son troisième et dernier match du groupe D.

Les hommes de Roy Hodgson ont ouvert le score à la 23e minute par l'intermédiaire d'Andy Carroll avant que les Suédois ne se révoltent et prennent l'avantage 2-1, grâce à but contre son camp de Glen Johnson (49e) et une réalisation signée Olof Mellberg (59e).

Mais Theo Walcott (64e) et Danny Welbeck (78e) ont renversé la vapeur pour le plus grand bonheur des Anglais, qui n'avaient jusque-là jamais battu leur adversaire du soir en compétition officielle.

Avec ce résultat, la France est première du groupe D avec 4 points, à égalité avec l'Angleterre mais avec une meilleure différence de buts. L'Ukraine est troisième avec trois points et la Suède ferme la marche avec un zéro pointé.

La qualification pour les quarts de finale se jouera donc entre les trois premières équipes du groupe, mardi, l'Angleterre affrontant l'Ukraine et la France défiant la Suède, deuxième pays à être d'ores et déjà éliminé avec l'Irlande.

"Je suis ravi d'avoir inscrit le but de la victoire mais il s'agit d'une performance collective", a déclaré à l'issue de la rencontre Danny Welbeck.

"En début de deuxième période, nous avons encaissé deux buts dans un moment de flottement et c'est quelque chose que nous voulons maintenant laisser derrière nous. Notre esprit d'équipe a été irréprochable et nous sommes ravis de ces trois points", a-t-il ajouté."

De son côté, le sélectionneur suédois Erik Hamren a reconnu la supériorité anglaise, malgré l'amertume.

"La premier sentiment qui me vient est une profonde déception. Selon moi, nous avons livré un bon match. Je suis vraiment fier de mes joueurs, nous avons fait preuve de caractère", a-t-il expliqué en conférence de presse.

"La différence entre les Anglais et nous ? Ils ont été beaucoup efficaces", a-t-il analysé.

THEO WALCOTT, UN "SUPER REMPLAÇANT"

Le scénario de la rencontre lui donne raison.

Après une entame de match plutôt équilibrée et une demi-volée puissante de Scott Parker détournée par le portier suédois à la huitième minute, les hommes de Roy Hodgson ont ouvert le score par l'intermédiaire d'Andy Carroll (23e), sur une action "made in Liverpool".

Positionné côté droit, Steven Gerrard s'est appliqué à délivrer, à l'arrêt, un centre au cordeau d'une trentaine de mètres à son partenaire de club, qui après s'être défait du marquage de son défenseur, a placé une tête puissante sur la droite d'Andreas Isaksson.

Irrités par ce but anglais et conscients qu'ils pouvaient prendre la porte de l'Euro si le score en restait là, les Suédois ont sonné la révolte dans la foulée avec notamment une frappe dangereuse de l'attaquant du Milan AC, Zlatan Ibrahimovic (33e).

Mais à ce moment de la rencontre, l'Angleterre semblait trop solide et la Suède trop brouillonne.

Au retour des vestiaires, le scénario de la rencontre s'est inversé au bout de quatre petites minutes au terme d'une action confuse, conclue par un but contre son camp anglais (49e).

Il y a d'abord eu un coup franc de Zlatan Ibrahimovic, repoussé par le mur, ensuite une volée les deux pieds décollés de l'attaquant du Milan AC, détournée, puis une frappe d'Olof Mellberg, encore une fois contrée, qui a fini dans les filets de Joe Hart.

Sonnés par cette égalisation, les Anglais ont encaissé un nouveau but dans la foulée, à peine dix minutes plus tard (59e). Sur un coup franc tiré côté gauche par Sebastian Larsson, Olof Mellberg a sauté plus haut que la défense des Trois Lions pour placer une tête rageuse.

Acculée à ce moment précis de la rencontre, la sélection de Roy Hodgson s'est alors rebellée grâce un nouvel entrant, Theo Walcott, auteur d'un but et une passe décisive en une demi-heure.

Après seulement trois minutes passées sur le terrain, le joueur d'Arsenal a décoché une frappe flottante devant la surface de réparation suédoise qui est venue tromper Isaksson, incapable de bouger sur sa ligne en raison de mauvais appuis (64e).

Dans le dernier quart d'heure, Danny Welbeck est venu briser le rêve suédois de figurer en quart de finale, en plaçant au fond des filets une talonnade spectaculaire du pied droit après un centre en retrait astucieux, du "super remplaçant" Theo Walcott (78e).

Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant