Euro: L'Allemand Mario Gomez espère tenir sa revanche

le
0
Euro: L'Allemand Mario Gomez espère tenir sa revanche
Euro: L'Allemand Mario Gomez espère tenir sa revanche

GDANSK, Pologne (Reuters) - L'attaquant allemand Mario Gomez, regonflé par le but inscrit face au Portugal samedi pour son premier match dans l'Euro 2012, espère enfin marquer de son empreinte une grande compétition internationale.

Muet lors de l'Euro 2008 puis lors de la Coupe du monde 2010, le buteur de 26 ans est depuis longtemps l'objet de moqueries en Allemagne, où on lui reproche d'être nettement moins prolifique au niveau international qu'avec le Bayern Munich.

Il a fini par ouvrir son compteur dans un tournoi majeur à la 72e minute contre le Portugal grâce à un but de la tête.

"C'est vrai que c'est mon but le plus important jusque-là", a affirmé lundi le joueur.

Son geste est venu à point nommé, car Mario Gomez a été remplacé par Miroslav Klose quelques minutes plus tard.

"Le football est parfois étrange. Je savais que 'Miro' était sur le banc et qu'il allait entrer à un moment ou un autre. Je le voyais attendre mais je me suis dit que j'avais encore un peu de temps pour tenter ma chance. C'est à ce moment que la balle a atterri sur mon crâne", a-t-il raconté.

Mais ce but providentiel ne suffit encore à faire taire tous les sceptiques. Mehmet Scholl, l'entraîneur de l'équipe réserve du Bayern Munich, a notamment fait part à la télévision allemande de ses réserves sur le match du joueur.

"Au Bayern, nous formons une grande famille", a affirmé Mario Gomez, en réponse à cette attaque venue de son propre camp.

"J'ai marqué le plus de buts en Ligue des champions au cours des deux dernières saisons, derrière Lionel Messi. Pourquoi devrais-je changer?", s'est-il justifié.

Les statistiques plaident en faveur de Mario Gomez, auteur de 26 buts en championnat et de 12 réalisations en Ligue des champions cette saison.

Il a également reçu le soutien de Joachim Löw. Les hauts et les bas vécus par Mario Gomez ces dernières années l'ont endurci, selon le sélectionneur allemand.

"Mario est fort parce qu'il a souvent dû surmonter des montagnes de problèmes, en particulier avec l'équipe nationale, a dit Joachim Löw. Il a toujours réussi à rebondir. Il connaît ses qualités et ses limites."

Si Joachim Löw lui accorde encore sa confiance, le buteur aura une nouvelle occasion de montrer sa valeur mercredi contre les Pays-Bas, à l'occasion du deuxième match de l'Allemagne dans le groupe B.

Karolos Grohmann, Simon Carraud pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant