Euro: l'Allemagne n'a pas oublié la leçon de 1992, estime Olsen

le
0

LVOV, Ukraine (Reuters) - L'Allemagne ne reproduira pas dimanche l'erreur de sous-estimer le Danemark comme en finale de l'Euro 1992, estime le sélectionneur danois Morten Olsen.

Pour espérer valider un billet pour les quarts de finale, deux options d'offrent aux Danois: battre les favoris du tournoi ou bien faire un match nul, en tablant sur une défaite du Portugal contre les Pays-Bas.

Samedi, en conférence de presse, Morten Olsen a expliqué que la recette de 1992 qui avait vu triompher le Danemark en finale contre l'Allemagne à la surprise générale, ne marcherait certainement pas deux fois.

"Je suis quasiment certain qu'ils ne nous sous-estimerons pas demain (dimanche-NDLR). Ils savent qu'ils vont se frotter à une équipe qui peut désormais jouer contre n'importe qui. Il est donc clair que notre atout d'il y a 20 ans n'est plus dans notre manche", a-t-il déclaré.

Les Danois sont invaincus face à l'Allemagne depuis que Morten Olsen a pris les rênes de la sélection, en 2000. Mais cette statistique n'est pas très parlante puisque ces douze dernières années, les deux équipes ne se sont affrontées qu'à trois reprises.

"Le fait que je sois invaincu contre les Allemands n'est pas important", a d'ailleurs souligné le sélectionneur danois, qui n'a pas souhaité donner de nouvelles de deux ses joueurs blessés lors de la défaite contre le Portugal mercredi dernier, Niki Zimling et Dennis Rommedahl.

David Ljunggren, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant