Euro: Karim Benzema et Adil Rami, deux Bleus de Liga motivés

le
0
Euro: Karim Benzema et Adil Rami, deux Bleus de Liga motivés
Euro: Karim Benzema et Adil Rami, deux Bleus de Liga motivés

DONETSK, Ukraine (Reuters) - L'attaquant du Real Madrid Karim Benzema et le défenseur de Valence Adil Rami ont toutes les raisons de vouloir briller samedi en quart de finale de l'Euro 2012 avec la France, face à ceux qu'ils côtoient toute l'année en Liga.

"Ils nous craignent, ils savent que sur un match on a le potentiel pour créer la surprise", déclare Adil Rami sur le site internet de la Fédération française de football (www.fff.fr).

L'ancien Lillois, qui a su s'imposer dès sa première saison dans l'une des meilleures équipes d'Espagne, ne cache pas son admiration pour le jeu pratiqué par les champions du monde et d'Europe en titre.

"C'est un football que tout le monde apprécie, que tout le monde essaie de reproduire, fait de jeu court et rapide", souligne-t-il.

Adil Rami, qui sera pour l'occasion associé à Laurent Koscielny dans l'axe central de la défense, estime que la France saura se reprendre après son non-match de mardi contre la Suède, sanctionné par une défaite (2-0).

"C'est bien de prendre une gifle comme ça et de voir si on peut réagir, de voir notre force mentale. Je pense qu'on en est capable, surtout contre de grosses équipes comme l'Espagne", juge-t-il.

Karim Benzema n'a pas encore marqué depuis le début de l'Euro, lui qui a supplanté cette saison Zinedine Zidane comme meilleur buteur français de l'histoire de la Liga et largement contribué au premier titre national du Real depuis 2008.

L'ancien Lyonnais, qui fera face à son coéquipier du Real Sergio Ramos, n'est pas seulement un artificier, mais sait aussi servir ses partenaires comme l'attestent ses deux passes décisives contre l'Ukraine (2-0).

Mais un avant-centre ne peut se contenter d'être altruiste. "Karim est forcément frustré de ne pas marquer. J'espère pour lui comme pour nous qu'il débloquera son compteur contre l'Espagne", dit Laurent Blanc.

Pascal Liétout, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant