Euro: Franciszek Smuda fait taire les critiques en Pologne

le
0
Euro: Franciszek Smuda fait taire les critiques en Pologne
Euro: Franciszek Smuda fait taire les critiques en Pologne

VARSOVIE (Reuters) - La Pologne s'est à nouveau contentée d'un partage des points mardi lors d'un match plein de tension face à la Russie, mais cela a suffi à faire taire les critiques qui visaient le sélectionneur Franciszek Smuda.

Le technicien polonais a organisé sa stratégie autour d'une défense solide et d'un système de contre-attaque qui rappelle les glorieuses années 70 et 80 lorsque son pays brillait.

Pour la première fois depuis 1986, s'empressent de dire certains, la Pologne dispose enfin d'une occasion de se qualifier pour les matches à élimination directe.

Pour ce faire, une victoire sera nécessaire samedi à Wroclaw face aux Tchèques qui se sont relancés dans la course aux quarts de finale grâce à leur succès 2-1 sur la Grèce.

"Très clairement, il s'agit du meilleur match de l'ère Smuda pour le moment, peut-être le meilleur match de l'équipe nationale polonaise depuis des années", estime l'éditorialiste Robert Blonski. "Au moins, nous avons un troisième match avec un enjeu."

Cette réaction enthousiaste contraste singulièrement avec les commentaires réservés qui avaient accueilli le 1-1 obtenu lors d'un match d'inauguration contre les Grecs.

Savourant ces résultats comme des victoires, Smuda a vu dans ce changement la confirmation qu'il devait rester fidèle à ses options tactiques.

"J'ai mes propres convictions et elles finissent toujours par se révéler être les bonnes", a-t-il déclaré devant la presse. "Pourquoi devrais-je faire ce que me suggèrent les autres? Je dois faire ce que je veux faire."

Bien que conforté par la prestation de ses joueurs face à la Russie, mardi, Smuda ne partage pas l'optimisme qui s'est soudain emparé de certains observateurs.

"Nous avons joué beaucoup de matches. Certains me disent que le meilleur était contre les Allemands (2-2 l'an dernier). Je ne sais pas. Lorsque vous bâtissez une équipe, toutes les performances en matches amicaux ne sont pas les meilleures", a-t-il jugé. "Tout ce que je peux dire est que l'équipe joue de mieux en mieux."

Critiqué pour la discipline de fer qu'il a imposée depuis son arrivée en 2009, Smuda apparaît bien comme le sélectionneur affichant le meilleur bilan depuis le Mondial 1982, lorsque la Pologne menée par l'attaquant Zbigniew Boniek avait terminé à la troisième place.

"La pression est toujours sur nous. Elle était pire avant le premier match. Maintenant elle est moins forte", estime-t-il.

"Le match contre la Russie a confirmé que nous pouvons battre les Tchèques. Nous entrevoyons notre chance d'accéder aux quarts de finale et l'équipe va tenter de saisir cette chance", a-t-il résumé.

Pierre Sérisier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant